Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bretagne : des saucisses accrochées à une mosquée en travaux

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Octobre 2014



Cette fois, ce ne sont pas des tranches de jambon ou des têtes de cochon qui ont été accrochées au mur de la future mosquée de Saint-Martin-des-Champs, près de Morlaix, en Bretagne, mais des saucisses de porc. Découverte samedi 11 octobre au matin par des membres de l’association Ti-Salam, la vingtaine de saucisses a vraisemblablement été déposée pendant la nuit du vendredi au samedi.

L’association, qui gère la mosquée, a déposé plainte, tandis que ses représentants ont exprimé leur incompréhension dans la presse locale. « Nous, on ne provoque personne. On n'a jamais eu de problèmes. On trouve vraiment dommage de voir cela » s’est désolé Saïd Karossi, le président de l’association, dans les colonnes du Télégramme.

« Nous sommes longtemps restés silencieux face à ces agressions, et nous sommes même désolés de faire de la publicité à des lâches. Mais là, il y en a ras-le-bol » s’est indigné Meryeme Postic, la secrétaire de Ti-Salam, citée par Ouest France. En juin dernier, les murs de l’actuelle mosquée avaient été couverts de tags à caractère raciste.

En plus de médiatiser l’affaire, la secrétaire de l’association a averti le Conseil régional du culte musulman (CRCM) de Bretagne et l'Observatoire national contre l’islamophobie peu après la découverte des saucisses. « Ces actes ne sont pas anodins. Si on ne dit rien, c'est l'escalade. On veut un soutien des autorités. C'est une question de principe. Nous sommes des citoyens, nous avons des droits. On ne veut pas devenir un récipient à vomi... » a encore ajouté la secrétaire de l’association.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Le CRCM a fait part de son « indignation devant ces actes racistes et barbares visant la sacralité d'un lieu de culte », tout en appelant la population musulmane à « garder son calme et de ne pas céder à la provocation ». Le préfet de Bretagne, Patrick Strzoda, a condamné la provocation le soir même. « Je partage votre indignation et je condamne fermement cet acte inacceptable et inqualifiable », a-t-il assuré.

Lire aussi :
Le porc, symbole de la confrontation entre islam et christianisme
Porc halal : Oriental Viandes victime d’un sabotage industriel
Cochon : de l'interdit alimentaire à l'emblème islamophobe
Islamophobie : la mosquée de Cognac ciblée par des attaques à répétition
Islamophobie : une mosquée taguée dans la Nièvre, plainte déposée
2013, année noire de l’islamophobie en France




Loading












Recevez le meilleur de l'actu