Connectez-vous S'inscrire






Archives

Bombardements civils : Le scénario noir de la guerre

Rédigé par Dramé Ibrahima | Mercredi 2 Avril 2003

« Chaque jour, nous nous rapprochons davantage de Bagdad et de la victoire » a rassuré lundi le président américain. Une victoire qui va sans doute coûter cher aux civils irakiens. Au lendemain de la tuerie au poste de contrôle près de Najaf qui a coûté la vie à 7 femmes et enfants, les autorités irakiennes font état de plus de 70 morts et 400 blessés suite aux bombardements au sud de Bagdad. « Une horreur », a déclaré mardi le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge. Le conseil de Sécurité a adopté vendredi une résolution appelant la communauté internationale à fournir « une aide humanitaire immédiate à la population irakienne »



« Chaque jour, nous nous rapprochons davantage de Bagdad et de la victoire » a rassuré lundi le président américain. Une victoire qui va sans doute coûter cher aux civils irakiens. Au lendemain de la tuerie au poste de contrôle près de Najaf qui a coûté la vie à 7 femmes et enfants, les autorités irakiennes font état de plus de 70 morts et 400 blessés suite aux bombardements au sud de Bagdad. « Une horreur », a déclaré mardi le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge. Le conseil de Sécurité a adopté vendredi une résolution appelant la communauté internationale à fournir « une aide humanitaire immédiate à la population irakienne »

 

Bombardement au sud de Bagdad.

« Notre équipe de quatre personnes s'est rendue à l'hôpital d'Al-Hillah. Ce qu'elle a vu là-bas est une horreur. Il y a des dizaines de corps déchiquetés » a déclaré Roland Huguenin-Benjamin, porte-parole du comité international de la croix rouge. « Il s'agit de femmes et d'enfants. Tous sont des civils, des agriculteurs et leurs familles qui se trouvaient dans leurs champs ou chez eux » ajoute le porte-parole. Le président américain a estimé que la guerre sera plus longue que prévu mais aboutira au départ de Saddam Hussein. Ce qui risque de rendre la situation humanitaire catastrophique. Les ONG sur place s’inquiètent.

 

Le conseil de sécurité dans son rôle humanitaire.

Le conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi une résolution afin de prévenir contre les risques de catastrophes humanitaires déjà observables. Le conseil de sécurité « lance un appel à la communauté internationale pour qu'elle fournisse également une aide humanitaire immédiate à la population irakienne, aussi bien en Irak qu'à l'extérieur du pays ».

 

Mobilisation internationale.

Mardi, ce sont 16 tonnes de médicaments, 60 tonnes de lait et 130 tonnes de riz qui ont quitté le Maroc à destination du peuple irakien.

Le premier convoi humanitaire européen vers l’Irak sera envoyé mercredi de l’aéroport de Roissy.  « Je fais bien la différence entre la guerre et les problèmes de souffrance des populations civiles. Mais plus la guerre durera, plus sera grand le danger que les populations courent un risque majeur. Il faut mobiliser la communauté internationale », estime M.Muselier, secrétaire d'Etat aux affaires étrangères.

 

La résistance des officiers irakiens ainsi que de la population civile rendent aujourd’hui ridicules les prévisions de « Guerre éclair ». Les forces américaines et britanniques avancent à petits pas vers Bagdad accumulant les bavures et les morts civils. « L’Amérique gagnera la guerre mais elle a perdu la paix » analyse Dominique Moisi de l’institut Français d’Etude Politique.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu