Connectez-vous



Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com


Sur le vif

Birmanie : les chrétiens en danger

Rédigé par La Rédaction | Samedi 8 Septembre 2012

           


Décidément, la Birmanie n’aime pas ses minorités. Alors que les Rohingyas musulmans y sont régulièrement persécutés, l’ethnie Chin est également dans le collimateur de l’Etat. Un rapport de la Chin Human Rights Organization(CHRO) publié mercredi 5 septembre montre que ces chrétiens y sont opprimés.

D’après le rapport de la CHRO, la fin du régime militaire n’a rien changé à la situation de la minorité Chin composée de chrétiens majoritairement baptistes vivant dans l’Etat Chin, situé au nord-ouest du pays. Le président Thein Sein et son gouvernement continuent à viser les Chins, en raison de leur appartenance religieuse et de leur identité ethnique.

Selon Salai Ling, directeur des programmes à la CHRO, « le gouvernement présidé par Thein Sein affirme que la liberté religieuse est garantie par la législation du pays mais, en réalité, le bouddhisme s’apparente de facto à une religion d’Etat. Les institutions mises en place par les régimes militaires précédents pour organiser la discrimination religieuse sont toujours en place et continuent d’opérer ». « Les réformes n’ont quasi pas atteint l’Etat Chin », déplore-t-il.

La CHRO nous apprend ainsi que les pasteurs baptistes se voient dans la quasi impossibilité d’obtenir des permis de construire ou de rénovation pour leurs lieux de culte. Des destructions de croix ont aussi été constatées ainsi que des mesures ayant pour but d’empêcher les chrétiens de se rassembler pour célébrer leur culte.

La Birmanie cherche, en fait, à faire convertir ces chrétiens au bouddhisme. Pour cela, l’Etat a ainsi déployé un réseau d’établissements scolaires où l’on force les jeunes à devenir bouddhistes.
Et l’oppression ne s’arrête pas là. La CHRO, en se fondant sur des centaines interviews réalisées auprès de chrétiens chins, évoque des arrestations et détentions arbitraires, des tortures et mauvais traitements ainsi que des cas de viols et de travaux forcés.
La CHRO souhaite une enquête internationale et demande au gouvernement birman d’abolir le ministère des Affaires religieuses.

En Birmanie, les Chins représentent 500 000 personnes sur une population totale de plus de 54 millions d’habitants, soit moins de 1 % de la population. L’ethnie est très diverse et compte de nombreux sous-groupes. Dans l’Etat de Chin, 90 % des habitants sont chrétiens alors que la majorité de la population (89 %) est bouddhiste.

Lire aussi :
On veut expulser les musulmans rohingyas de Birmanie
Birmanie : l’Etat impliqué dans la persécution des musulmans




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace