Connectez-vous S'inscrire






Bien-être

Bien manger pendant la grossesse

Rédigé par Assata Doumbia et Fatima Oulhadj | Mercredi 5 Novembre 2014



Bien manger pendant la grossesse
La femme enceinte a un statut privilégié en islam, car c’est un miracle du Très-Haut qui permet d’enfanter.

C’est Dieu qui permet le développement d’un être dans le corps de la femme. Mais c’est aussi parce qu’en donnant la vie elle contribue à la descendance de la communauté du Prophète. Par la grâce de Dieu, les souffrances liées à la grossesse lui seront récompensées et ses péchés effacés. Durant cette période, les invocations ont une importance et une place privilégiée.

Le Saint Coran relate l’histoire de la mère de Maryam (Marie) :
« Rappelle-toi quand la femme d’Imran dit : “Seigneur, je T’ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C’est Toi, certes, l’Audient et l’Omniscient.”
Puis, lorsqu’elle en eut accouché, elle dit : “Seigneur, voilà que j’ai accouché d’une fille.”
Or Dieu savait mieux ce dont elle avait accouché ! Le garçon n’est pas comme la fille. “Je l’ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni.”
Son Seigneur l’agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d’elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d’elle de la nourriture. Il dit : Ô Marie, d’où te vient cette nourriture ?” − Elle dit : “Cela me vient de Dieu.” Dieu donne certes la nourriture à qui Il veut sans compter. »
(Coran, s. 3, v. 35-37)

Il est donc essentiel de multiplier les prières, les invocations ou encore la lecture du Saint Coran afin de solliciter auprès de Dieu un accouchement facilité et une descendance bien guidée.

On le sait, le comportement alimentaire de la maman va influencer la santé et l’alimentation de bébé. Bien manger durant la grossesse est donc primordial.

C’est le moment idéal (si ce n’est déjà le cas) de revoir son alimentation et son hygiène de vie. De plus, l’appétit et les envies varient avec la grossesse.

1. Maintenir une alimentation équilibrée

Le fait d’avoir de bons apports alimentaires vous permettra de couvrir vos besoins et ceux de votre bébé. Il s’agit dans la pratique de manger deux fois mieux et non deux fois plus !

Comme nous le disions dans l’article « Bien manger avant la grossesse » il faudra veiller à avoir de bons apports en fer, calcium, vitamine B9 (folates)...

La prise de poids moyenne conseillée est fonction du poids avant grossesse (celle-ci doit idéalement être moins importante chez les femmes en surcharge pondérale avant la grossesse).
Source : Office fédéral de santé publique (Suisse).
Source : Office fédéral de santé publique (Suisse).

2. Gérer au mieux son appétit

• Gérer au mieux son appétit signifie écouter son corps et ses sensations, différencier la faim de l’envie (ou la gourmandise !).

• Prendre son temps pour les repas en mangeant assise, dans le calme et bien mastiquer permettront une meilleure satiété et une meilleure digestion.

3. En cas de nausées et de vomissements

• Éviter les repas trop copieux mais fractionner les prises alimentaires en faisant des collations.

• Privilégier les repas froids pour limiter les odeurs (par exemple, quiche aux légumes, jambon de poulet, taboulé, salade de pâtes…).

• Boire de l’eau pétillante pauvre en sel ou une infusion de gingembre frais (sauf en cas remontées acides ou d’ulcère). Vous pouvez également mettre quelques morceaux de gingembre dans votre bouteille d’eau. Le gingembre a des vertus anti-nauséeuses.

• Éviter de boire en mangeant ou encore de manger en position allongée.

4. Choisir les bons aliments

• Privilégier les aliments céréaliers complets ou semi-complets, les légumes secs pour une bonne régulation des glycémies et de l’appétit !

• Varier les sources de graisses dans votre alimentation sans négliger les oméga-3 qui ont un rôle sur le développement du cerveau et de la rétine chez le fœtus. On les trouve entre autres dans les poissons gras (sardine, hareng, maquereau…), l’huile de colza, les noix, etc.

5. Limiter la constipation

• Consommer quotidiennement des fruits et légumes et boire suffisamment d’eau.

• Si, malgré tout, vous êtes constipé : prendre 1 cuillère à café d’huile d’olive le matin à jeun ou le jus frais d’une orange pressée à jeun.

6. Prévenir la listériose et la toxoplasmose

Concernant la listériose, il faudra :
• Éviter les produits laitiers au lait cru (fromages) et retirer les croûtes des fromages.
• Éviter la viande crue, les poissons crus (type sushis ou carpaccio de poisson) ou fumés ainsi que les crustacés (crevettes, etc.).
• Faire cuire à cœur les viandes, poissons et œufs.

Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose :
• Respecter les règles d’hygiène générale : lavage des mains, hygiène du réfrigérateur et respect de la chaîne du froid…
• Bien laver les légumes, les fruits et les herbes aromatiques.
• Désinfecter les crudités avec 1 goutte de Javel dans l’eau de lavage.

7. Maintenir une activité physique

Sauf contre-indication du médecin, l’activité physique modérée est bénéfique pour la santé de la maman et du bébé. Maintenir un niveau d’activité physique (marche, vélo d’appartement, natation, gym douce…) permet de :

• conserver un bon tonus musculaire
• avoir un sommeil plus réparateur
• limiter la prise de poids chez la maman
• canaliser le stress
• acquérir une plus grande capacité énergique en vue de l’accouchement et récupérer plus rapidement après l’accouchement
• favoriser un poids normal du bébé à la naissance, etc.

Bien entendu, il convient de faire le point avec son médecin (ou sa sage-femme) avant de commencer toute activité et d’éviter les exercices intenses et les sports traumatiques (sports de combat, équitation, VTT…).

Avoir une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, spiritualité et activité physique) contribue à la bonne santé de la mère et de l’enfant à naître et cela constitue le début de son éducation religieuse et alimentaire.

*****
Assata Doumbia et Fatima Oulhadj, diététiciennes-nutritionnistes
Page Facebook : Pour un Ramadan diététique





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Décembre 2015 - 08:30 Comment passer l’hiver sereinement


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu