Connectez-vous S'inscrire






Archives

Bernard Kouchner en visite surprise à Bagdad

| Lundi 20 Août 2007

C'est la première visite d'un ministre français des Affaires étrangères en Irak depuis le début de la guerre en 2003. Paris avait alors refusé de joindre ses troupes à la coalition américano-britannique. Bernard Kouchener est arrivé hier dimanche 19 août à Bagdad dans le cadre d'une visite surprise immédiatement saluée par la Maison-Blanche.



Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères
Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères
La visite du ministre français des Affaires étrangères à Bagdad constitue selon Washington "un exemple de plus de la volonté croissante de la communauté internationale d'aider l'Irak à devenir un Etat stable et sûr".

"C'est un problème irakien et il doit être réglé par les Irakiens. Ce que je pense et ce que M. Sarkozy pense, c'est qu'il n'y a pas de solution militaire, et c'est une position constante de notre pays. Nous devons tenir compte de la réalité, y compris bien sûr la position américaine", a pour sa part déclaré Bernard Kouchner, qui a ajouté : "Nous sommes disposés à être utiles. Mais la solution est entre les mains des Irakiens, pas entre les mains des Français. Prêts, oui, mais avec le peuple irakien".

Dans un communiqué, le Quai d'Orsay a tenu à préciser que Bernard Kouchner "se rend en Irak pour exprimer un message de solidarité de la France au peuple irakien et pour écouter les représentants de l'ensemble des communautés, sans exclusive".

Le ministre français est arrivé dimanche 19 août vers 18h heure locale. Il a été accueilli à l'aéroport de Bagdad par son homologue irakien Hoshyar Zébari et a immédiatement été conduit en voiture blindée au ministère irakien des Affaires étrangères pour des entretiens dont rien n'a filtré.

Cette visite, organisée dans le plus grand secret, devrait durer 48 heures.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu