Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Belgique : vers une fin de tutelle de la Grande Mosquée de Bruxelles par l'Arabie Saoudite

Rédigé par Samba Doucouré | Jeudi 12 Octobre 2017



La Grande mosquée de Bruxelles
La Grande mosquée de Bruxelles
La commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars 2016 va ajouter à la liste de ses recommandations la rupture de la convention qui plaçait la Grande Mosquée de Bruxelles sous la tutelle de l'Arabie Saoudite. Les membres de la commission ont adopté à l'unanimité cette recommandation mardi 11 octobre.

Ils dénoncent l'islam d'inspiration « salafo-wahhabite » qui serait prêché dans la mosquée phare du pays. « Il s'agit d'une avancée majeure dans la lutte contre le radicalisme : enfin, la communauté musulmane de Belgique ne sera plus sous une influence étrangère néfaste, qui a miné la cohésion sociale et qui a prôné une vision de l'islam hostile aux valeurs universelles et parfois contraire à nos lois », s'est réjoui le parti du CdH (Centre démocrate humaniste). « La fermeture du robinet financier saoudien et du contrôle wahhabite de la Grande Mosquée constitue des préalables indispensables à une lutte efficace contre le radicalisme sur le territoire de notre pays », pouvait-on lire dans le communiqué du CdH.

L'EMB tout désigné comme le futur gestionnaire

Abdelhady Sewif, l'imam de la Grande Mosquée de Bruxelles, réfute toute appartenance au mouvement salafiste. « Au contraire : je critique toujours les idées radicales ou salafistes, et je lutte contre l'extrémisme et le radicalisme », clame-t-il dans un entretien accordé au magazine Knack.

La semaine dernière, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Théo Francken, lui a retiré sa carte de séjour, estimant qu'il est « très radicalisé, très conservateur et dangereux pour notre société et notre sécurité nationale ». Abdelhady Sewif, qui pourrait prochainement être expulsé, nage dans l'incompréhension : « Ai-je l'air d'un salafiste ? Avez-vous déjà entendu qu'un imam lié à l'université Al-Azhar du Caire était devenu salafiste ? J'ai étudié dans cette université et c'est elle qui m'a envoyé ici. Le vivre-ensemble et la tolérance sont les valeurs d'Al-Azhar. Lorsque j'ai été envoyé à la Grande Mosquée il y a 13 ans, c'était pour porter ce message. Et c'est ce que je fais. »

En 1969, le roi Baudouin et le roi Fayçal avaient signé un bail emphytéotique de 99 ans, offrant la gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles à l'Arabie Saoudite. Le député du Parti socialiste belge Willy Demeyer juge que « le contexte a fondamentalement changé depuis les années 1960. Aujourd'hui, les musulmans sont présents dans chaque commune de Belgique et l'immense majorité d'entre eux souhaite vivre tranquillement sa foi. C'est à ces gens qu'il faut confier le lieu représentatif de l'islam en Belgique ».

Si le gouvernement fédéral belge met en pratique la recommandation de la commission, un délai d'un an s'ouvrira afin de rédiger une nouvelle convention. L'Executif des musulmans de Belgique (EMB) devrait être le nouveau gestionnaire en associant « l'ensemble des sensibilités et courants caractérisant l'islam et les musulmans de Belgique ».





Loading














Recevez le meilleur de l'actu