Connectez-vous S'inscrire






Economie

Belgique : le halal, la nouvelle pépite d’or de la Wallonie

Halal business

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Samedi 10 Octobre 2009

L’Agence wallone à l’exportation (AWEX) lorgne sur le halal. Les ventes de produits dits licites vers les pays musulmans ont explosé cette année malgré la crise économique. L’Agence envisage dès à présent de demander une certification halal à l’European Islamic Halal Certification, basé à Bruxelles.



Belgique : le halal, la nouvelle pépite d’or de la Wallonie
Le marché du halal en Wallonie est extrêmement prometteur, si l’on en croit les chiffres. Les ventes de produits halal issus de la région sud de Belgique vers les pays musulmans ont progressé de 2 % à 3 % en moyenne au premier trimestre de l’année 2009, alors que les exportations se sont effondrées de près de 19 %. Les exportations auraient ainsi augmenté de 174 %, 199 % et même 441 % vers des pays comme l’Iran, le Koweït ou le Qatar.

L’Agence wallone à l’exportation (AWEX) compte aujourd’hui, dans ses rangs, une dizaine d’entreprises vendant des produits halal certifiés, essentiellement alimentaires. L’obtention de la certification halal par l’European Islamic Halal Certification, organisme basé à Bruxelles, permettra, sans nul doute, de doper ses exportations vers les pays du Proche et du Moyen-Orient mais aussi de s’ouvrir au marché porteur du Maghreb, notamment celui du royaume chérifien. Le nombre de Marocains et de personnes originaires du Maroc s’élève, en effet, à près de 265 000.

L’AWEX a également pour ambition d’attirer des clients issus les communautés musulmanes des quatre coins de l’Europe et particulièrement ceux de son grand voisin français, où vit la première communauté musulmane du continent.

Cependant, le manque flagrant de traçabilité dans la filière du halal, en Belgique comme dans d’autres pays européens, reste le problème majeur. Selon la Fédération halal belge, 60 % des produits certifiés halal ne le sont pas en réalité. « Le marché halal européen est en grande partie entre les mains de bandits qui procèdent à des manipulations dans leur propre intérêt », a affirmé, mercredi 7 octobre, dans la presse flamande Farid El-Machaoud, le président de la Fédération.

Pire encore : ce dernier estime qu'un « label de qualité halal » peut être acquis sans subir un contrôle sérieux ou même acheté comme tel en France. « Dans la pratique, ce système est fréquemment bafoué et les personnes qui émettent les certificats ne sont pas musulmans et ne sont dès lors pas compétents », a-t-il déclaré.

Malgré sa petite taille, la Belgique tente de tailler sa part du gâteau dans marché du halal. Juteux, il représente plus de 100 milliards d’euros (150 milliards de dollars) dans le monde, dont 4 milliards d’euros en France.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu