Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bayrou: la 'guerre perpétuelle entre l'un et l'autre'

| Mercredi 4 Avril 2007



Mercredi, François Bayrou s'en est pris à la "guerre perpétuelle entre l'un et l'autre", évoquant l'escalade dans les invectives entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, et il a appelé à "de nouveaux comportements politiques".

Le candidat UDF à déclaré sur France Info que "la vie politique française vit depuis des décennies dans une espèce de blocage qui est une caricature, il suffit de suivre les échanges pour le voir, cette guerre perpétuelle entre l'un et l'autre".

"Si on veut que cela change", il faut "de nouveaux comportements politiques, si l'on veut échapper aux injures réciproques entre les uns et les autres jusqu'à l'élection et après l'élection pendant 5 ans", a-t-il insisté. "On a besoin d'un président qui soit capable de faire vivre les Français ensemble", a-t-il lancé.

M. Bayrou a également mis en avant le fait qu'il était "le seul à faire des promesses qui soient raisonnables, possibles, réalisables, c'est-à-dire entièrement financées, sans multiplier des annonces qui coûteront des dizaines de milliers d'euros et que nous n'avons pas le premier euro pour financer".

La candidate socialiste Ségolène Royal a réagi à plusieurs reprises mardi aux attaques de Nicolas Sarkozy qui avait accusé la gauche d'être du côté des voleurs après les incidents de la gare du Nord, allant jusqu'à le traiter de "menteur" mardi soir sur Canal +.

"Je n'avais pas entendu cette déclaration de Nicolas Sarkozy qui a prétendu que je l'avais traité d'ignoble à propos de l'identité nationale. Cet homme qui est vraiment prêt à tout et à dire vraiment n'importe quoi dans le cadre de cette campagne présidentielle, je pense qu'il faut que ça cesse. M. Sarkozy a menti. Et un menteur est-il apte à devenir président de la République? Je le dis très clairement", a-t-elle déclaré.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu