Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Basma : « Je suis trop nerveuse ; pourtant, je voudrais devenir psy »

Rédigé par Sabah Babelmi | Lundi 25 Juillet 2016



Basma : « Je suis trop nerveuse ; pourtant, je voudrais devenir psy »
Salam alaykoum, je vous écris aujourd’hui car j’aimerais vous parler de ma situation. Voilà, j’ai 19 ans et je suis étudiante en psychologie, mais j’ai un souci.

C’est que je suis beaucoup trop nerveuse, je m’énerve très facilement et à certains moments ça peut vraiment exploser, surtout lorsque je me dispute avec mes frères et sœurs.

Une fois « l’ouragan » passé, je culpabilise, j’essaie de me remettre en question et je me dis que cette fois c’était la dernière fois, j’essaie de garder mon calme un moment mais ensuite j’oublie vite et ça reprend.

Alors, voilà, je sais que c’est mon jihad contre ma nafs mais je me vois très mal aider plus tard les autres en étant psy si je n’ai pas gagné toute mes batailles contre moi-même sur tous les fronts.

Que me conseillez-vous ? Barakallahoufikoum.
Basma

Sabah Babelmin, psychothérapeute

Chère Basma,

Vous écrivez que vous êtes « trop nerveuse » et que parfois « ça peut exploser ».

Il me semble que vous avez accumulé trop de colère. La colère est une émotion saine mais pour qu’elle se transforme en vitalité et en verticalité, il s’agit de l’évacuer, c’est-à-dire de l’adresser à la personne concernée.

Quand ce n’est pas le cas, parce que la personne a du mal à dire ce qu’elle pense ou à dire non à des situations, à des personnes qui ne lui conviennent pas, la colère peut se transformer en rage, une rage contre le monde entier, et cette rage devient incontrôlable.

Elle peut se manifester sous forme d’explosion intempestive pour des choses anodines parfois, sans qu’on ait l’impression de pouvoir contrôler quoi que ce soit, et résulter comme vous dites en culpabilité et parfois en honte...

Ou bien elle peut exploser et du jour au lendemain la personne peut déclarer une maladie grave ou entrer en dépression.

J’ai l’impression que vous avez du mal à dire non, à entrer en conflit, d’autant plus que dans la famille c’est toujours plus délicat, il y a tellement de sentiments complexes avec les proches. Est-ce que cela vous parle ?...

Vous exprimez aussi votre inquiétude par rapport à votre futur métier de psychologue.

Je comprends votre préoccupation mais les psychologues sont des êtres humains comme les autres, qui éprouvent des émotions comme les autres, mais se donnent les moyens d’en prendre soin et de les canaliser à travers un travail personnel sur soi, indispensable, déontologiquement parlant, pour être psy et aider les autres.

Il est également indispensable de suivre une supervision régulière, qui permet de s’occuper du trop-plein chez soi pour pouvoir aider les autres.

Donc il me semble que, dans un premier temps, ce serait utile de consulter un professionnel pour vous aider à comprendre votre histoire, exprimer vos émotions et mettre des mots là où ils ont manqué. L’exploration de votre histoire personnelle vous permettra, avec l’aide de Dieu, de poursuivre comme vous dites votre « jihad » et cheminer vers la paix de l’esprit et du cœur, et vous armera certainement de plus de patience. Dieu est avec les patients et les persévérants.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Loading














Recevez le meilleur de l'actu