Connectez-vous S'inscrire






Archives

Barack Obama a largement battu Hillary Clinton en Caroline du Sud

| Lundi 28 Janvier 2008

Avec 81% des suffrages obtenus au sein de l'électorat Afro-Américain de la Caroline du Sud, Barack Obama a fait un pas de plus significatif vers l'investiture démocrate à la présidentielle américaine de novembre 2008. Pourtant, sa rivale Hillary Clinton, pour qui son époux l'ex-président Bill Clinton avait fait campagne, pensait être assez populaire dans cet état. Seuls 17% des Afro-Américains auront finalement voté pour elle.



Le sénateur de l'Illinois Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate
Le sénateur de l'Illinois Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate
Samedi 26 janvier, et après dépouillement des suffrages, c'est Barack Obama qui, dans le camp démocrate, l'a emporté sur sa rivale Hillary Clinton dans l'état de Caroline du Sud. Ce faisant, le sénateur de l'Illinois, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre prochain, s'est relancé dans la course.

Avec 55% des voix pour Barack Obama contre 27% pour sa rivale Hillary Clinton, et 18% pour John Edwards, le sénateur de l'Illinois a su capter le vote "noir", Afro-Américains, qui constitue selon l'Associated Press plus de 50% de l'électorat de l'état. 81% de cet électorat aura voté pour lui, et seulement 17% pour la sénatrice de New York.

Par ailleurs le record de taux de participation aura encore été battu ce samedi en Caroline du Sud puisque près d'un demi-million de militants et autres sympathisants se sont rendus aux urnes.

"Le choix de cette élection ne se fait pas selon les genres, les religions ou les régions. Il ne s'agit pas des riches contre les pauvres, des jeunes contre les vieux ou des noirs contre les blancs. La race n'a pas d'importance", a cependant lancé Barack Obama au soir de sa victoire, refusant ainsi de se laisser estampiller comme étant le candidat des Noirs. "

"Nous sommes contre la pensée conventionnelle qui veut que la capacité à devenir président provienne de la longévité à Washington ou de la proximité avec la Maison Blanche. Mais nous savons que les vraies qualités de chef sont la sincérité, le jugement et la capacité à rassembler les Américains autour d'un projet commun", a ajouté le sénateur de l'Illinois.

"Le pays entier a désormais les yeux rivés sur le Tennessee et sur les autres Etats qui voteront le 5 février", a pour sa part rappelé Hillary Clinton, faisant ainsi allusion au "Super tuesday", mardi 5 février, le jour où 22 états américains doivent voter et jour de test pour les candidats à l'investiture. "Pour ceux qui ont perdu leur emploi, leur maison ou leur couverture sociale, je vais m'attacher à trouver des solutions pour faire avancer ce pays", a promis la sénatrice de New York.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu