Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bagdad: la violence diminue

| Mercredi 14 Mars 2007



Les attaques contre les civils et les attentats ont nettement diminué à Bagdad, un mois après le lancement d'une opération de sécurité dans la capitale, mais le reste du pays connaît un regain de violences, rapportent les autorités irakiennes.

L'armée irakienne a présenté un bilan positif des 30 premiers jours de l'opération "Imposing Law", menée conjointement par les forces américaines et irakiennes.

Depuis le 14 février, 265 Irakiens ont été tués à Bagdad, contre 1.440 le mois précédent, a déclaré à la presse le porte-parole de l'armée, le général Kassim Moussaoui. Le nombre d'attentats, arme favorite des insurgés sunnites, est passé dans le même temps de 56 à 36.

Les violences sont en revanche en hausse dans le reste du pays, a précisé Moussaoui, sans fournir de chiffres.

Les responsables militaires américains avaient anticipé une baisse temporaire des violences à Bagdad après le lancement de l'opération mais ils s'attendaient également à ce qu'une partie des insurgés se replient dans les provinces d'Anbar, bastion des insurgés sunnites situé dans l'ouest du pays, ou de Diyala, région mixte située au nord-est de Bagdad.

L'armée américaine a envoyé un bataillon de 700 hommes avec des véhicules blindés à Diyala, théâtre d'affrontements meurtriers entre sunnites et chiites.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu