Connectez-vous S'inscrire






Religions

Aux Etats-Unis, la religion stimule l’économie plus que Google, Apple et Amazon réunis

Rédigé par Hanan Ben Rhouma et Samba Doucouré | Jeudi 15 Septembre 2016



Aux Etats-Unis, la religion stimule l’économie plus que Google, Apple et Amazon réunis
L’économie des religions équivaut aux Etats-Unis à un marché de plus de 1 200 milliards de dollars, selon une étude de l’université Georgetown de Washington sur la contribution socio-économique de la religion à la société américaine publiée mercredi 14 septembre. Ce chiffre, apparu sur la base de données datées de 2014, correspond à des revenus plus élevés que ceux des 10 géants de la technologie informatique combinés parmi lesquels Apple, Amazon et Google, ont fait savoir les auteurs de la recherche, Brian Grim et sa fille Melissa Grim.

Plusieurs chiffres ont été avancés dans cette étude, constate-t-on. L'estimation la plus basse des chercheurs est de 378 milliards de dollars par an, en prenant uniquement en compte les revenus générés par les organisations religieuses américaines - tous cultes confondus - mais qui éclipsent déjà celles de Microsoft et de Apple réunis. L'étude va jusqu'à parler de 4 800 milliards de dollars, soit le tiers du PIB des Etats-Unis.

Les institutions religieuses, des poids lourds de l'économie

Pour parvenir au chiffre de 1 200 milliards de dollars, les chercheurs ont cumulé les poids économiques des différentes institutions religieuses dont les écoles, les hôpitaux, les organismes de charité, les fondations et les industries du halal et du casher, le tout cumulé à la valeur des services sociaux rendues par les religions à la société américaine.

A titre d’exemple, les deux millions d’élèves scolarisés dans des lycées et universités confessionnels dépensent 46,7 milliards de dollars par an en frais de scolarité. En ajoutant les établissements primaires et secondaires religieux qui comptabilisent respectivement 2,5 et 1,02 million d'élèves, le chiffre atteint les 73,9 milliards de dollars.

Les auteurs de l’étude ont recensé 344 000 congrégations qui emploient plusieurs centaines de milliers de personnes. Plus de 150 millions d’Américains sont membres d’une congrégation, soit près de la moitié de la population. Bien que ce chiffre soit en déclin, les sommes versées aux organisations religieuses et aux programmes sociaux ont triplé au cours des 15 dernières années pour atteindre un montant de 9 milliards de dollars. Par ailleurs, 20 des 50 organismes de bienfaisance les plus importants du pays sont religieux et cumulent 45,3 milliards de dollars de revenus.

L'étude ne prend en revanche pas en compte la valeur patrimoniale et financière des biens appartenant aux communautés religieuses ou encore « les impacts négatifs se produisant dans certaines communautés religieuses » qui ont un coût comme l'abus d'enfants par des membres du clergé, la fraude et les risques liés à l'extrémisme religieux, citent les chercheurs. Cependant, « le secteur de la foi est sans aucun doute un élément important de l'économie américaine, qui impacte la vie de la majorité de la population des États-Unis »

Lire aussi :
Business et religions : l’esprit est à la fête, le porte-monnaie aussi
Religions : Pour une riposte éthique face à la crise économique
L’entrepreneuriat islamique, entre religion et capitalisme
Etats-Unis : la religion détermine le revenu des ménages





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu