Connectez-vous S'inscrire






Société

Auchan, les scouts musulmans, et le hijeb

Rédigé par Lazrak Jihen | Lundi 9 Décembre 2002

Les fêtes de fin d’année approchent, et les consommateurs s’empressent dans les grands magasins pour faire leurs emplettes. Les cadeaux, une fois achetés, doivent bien sûr être emballés dans de jolis papiers cadeaux. Ce qui est généralement fait à l’entrée des magasins par les scouts, seul véritable moyen pour eux d’avoir de l’argent. Cette année, Auchan de Villetaneuse, a pris l’initiative d’appeler les scouts musulmans de France. Mais cette journée ne s’est pas passée de la manière dont les scouts l’avaient présagé. Kahina, animatrice des scouts musulmans de France nous raconte…



Les fêtes de fin d’année approchent, et les consommateurs s’empressent dans les grands magasins pour faire leurs emplettes. Les cadeaux, une fois achetés, doivent bien sûr être emballés dans de jolis papiers cadeaux. Ce qui est généralement fait à l’entrée des magasins par les scouts, seul véritable moyen pour eux d’avoir de l’argent. Cette année, Auchan de Villetaneuse, a pris l’initiative d’appeler les scouts musulmans de France. Mais cette journée ne s’est pas passée de la manière dont les scouts l’avaient présagé. Kahina, animatrice des scouts musulmans de France nous raconte…

 

Auchan demande les services des scouts musulmans

Tout commence en début de semaine, lorsqu’une employée d’Auchan Villetaneuse contacte l’unité de Bobigny des scouts musulmans de France. Comme les scouts catholiques, les scouts musulmans offrent leur service aux grands magasins pour emballer les cadeaux de leurs clients, à eux ensuite de faire des petites donations. Ils ont donc accepté leurs propositions avec joie.

 

Des scouts voilés

Puis vint, le jour-j. Nos trois scouts reconfirment leur venue le matin même. « C’était déjà ok dans la semaine, on a juste confirmé le matin» précise Kahina. Les deux animatrices : Kahina et Karima portent chacune un foulard vert aux couleurs des scouts. Deux femmes employées du magasin, qui étaient toutes les deux d’origine maghrébine, accueillent ces trois demoiselles. « J’ai senti le malaise dès que je suis arrivée » explique Kahina. Elle  constate au passage que les tables étaient prêtes, qu’il y avait du scotch, des ciseaux, des rouleaux de papiers cadeaux, et une affiche « Merci de votre générosité », autant dire que tout était préparé. Après un bref accueil où une des deux employées leur propose de mettre leurs affaires dans le chariot, la responsable et l’employée d’Auchan se retirent dans un coin pour discuter, aux vues des trois scouts. « On les entendait pas mais on les voyait » explique Kahina.

 

Des hijebs pas très appréciés

10 minutes plus tard, elles reviennent en leur demandant si tout se passe bien et leur faisant une requête : se mettre aux couleurs d’Auchan : casquette et t-shirt rouge. Ce qu’elles acceptent sans protester. Ce qui est déjà inadmissible pour Kahina, ayant déjà réaliser ce genre d’activités avec les scouts catholiques et ne s’est jamais vu demander de se mettre aux couleurs du magasin. Mais le pire reste à venir, puisque la responsable leur demande d’enlever leur foulard. Ce qu’elles refusent catégoriquement. La responsable, surprise, leur demande « Bah, pourquoi ? » Karima, lui, répond que si elles l’enlèvent, on va voir leur cou. La responsable insiste tout de même, l’employée à ses côtés, qui avait contacté les scouts, lui fait comprendre qu’elles ne peuvent tout simplement pas l’enlever. Suite à ce refus, la responsable invoque un problème de sécurité au niveau des PC, qui les empêchent d’accueillir les scouts pour la journée. Puis elles se retirent à nouveau dans le magasin.

Pendant ce temps-là, Imène 13 ans, une des petites scoutes, protestent et dit à ses animatrices : « Je ne mets pas leurs casquettes Auchan, ok j’enlève mon bandana mais je mets pas la casquette » Imène, n’a vraisemblablement pas compris la portée de la situation. Kahina constate par ailleurs, la présence de trois PC, bien visibles. Elle a un véritable doute sur ces problèmes de sécurité. Mais, elle patiente.

 

Auchan Villetaneuse : un magasin chaud !

20 minutes plus tard, retour des deux responsables, que Karima et Kahina voient d’abord discuter avec les vigiles présents. Elles s’approchent ensuite des scouts et leurs confirment que l’impossibilité d’emballer les cadeaux des clients Auchan, suite à un problème de sécurité, est confirmée. La responsable ajoute que l’employée qui les avait contactées, n’avait pas prévu de pc de sécurité pour elles. C’est donc trop dangereux et s’il y avait une agression, elles ne seraient pas couvertes par une assurance. « J’ai déjà eu une expérience chez les scouts pour le Carrefour de Créteil et on avait jamais un PC pour nous tout seul et on nous demandait encore moins de se mettre aux couleurs du magasin » rétorque Kahina. La responsable réplique, de manière saccadée selon Kahina, que Créteil n’était pas une banlieue « chaude » comme Villetaneuse.

 

La vérité est ailleurs...

Kahina termine cet échange assez vif  par quelques mots : « J’espère que les raisons, que vous invoquez  sont franches et qu’il n’y a pas d’autres soucis que ce que vous avancez. » Phrase qui en dit long sur le doute qui plane sur ce refus. Avant de s’en aller, Karima leur propose de revenir le week-end prochain, une fois que les problèmes de sécurité seront réglés. « Ah ! bah sûrement passauf si le problème de sécurité se règle. » balbutie la responsable. La jeune employée, quant à elle, est désolée, et leur dit en souriant, qu’elle avait même prévu des tickets pour qu’elles déjeunent ensemble. 

 

 Kahina nous confie ses sentiments après cette journée riche en émotions : « Indignée, catastrophée, mais bon pas surprise car nous vivons tous les jours avec notre « hijeb » (foulard ).





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu