Connectez-vous S'inscrire






Archives

Attentats à Bombay : les musulmans indiens appellent à célébrer l'Aïd sobrement

Rédigé par Anissa Ammoura ( Avec AFP) | Vendredi 5 Décembre 2008

En hommage aux 172 victimes et aux 296 blessés des attentats de Bombay - qui ont lieu du 26 au 29 novembre dernier -, plusieurs organisations musulmanes indiennes appellent les fidèles à célébrer l'Aïd sobrement et porter des "rubans noirs en signe de solidarité avec les victimes". Après une marche pour la paix, une conférence internationale doit même être organisée pour évacuer tout amalgame entre Islam et terrorisme.



L'une des cibles des attaques, le luxueux hôtel Taj Mahal, en flammes.
L'une des cibles des attaques, le luxueux hôtel Taj Mahal, en flammes.
Suite aux attentats survenus en Inde fin novembre, les responsables indiens musulmans souhaitent condamner pacifiquement les auteurs des actes et parer aux conséquences éventuelles sur la communauté musulmane indienne. La vague d’attaques perpétrés par des extrémistes islamistes à l’ouest de la ville de Bombay avait causé la mort de 172 personnes –dont 26 étrangers et blessé 296.

En hommage aux victimes des attentats, l’organisation religieuse qui comprend 530 000 membres sunnites et chiites, a tout d’abord demandé aux musulmans indiens de célébrer sobrement la fête de l’Aïd-el-Adha le 8 décembre. Dans ce contexte, ils souhaitent aussi que ces derniers, dont leur nombre est estimé à 140 000 millions en Inde, portent « des rubans noirs en signe de solidarité avec les victimes ».

Dans une déclaration citée par le quotidien indien « Times of India », le 4 décembre, et repris par le portail Internet Islamonline, l’organisation islamique AIOIM, explique « Nous devons penser au-dessus de la caste, de la classe, de la région et de la religion (…). Nous sommes profondément touchés par la perte de vies humaines et en particulier par le massacre brutal de juifs ».

Dans ce contexte, l’AIOIM va organiser une conférence internationale pour « dissocier l’Islam du terrorisme ». Umer Ahmed Ilyasi, secrétaire général du mouvement, justifie cet événement « Notre priorité est d’inviter les chefs religieux de pays comme le Pakistan, l’Afghanistan et la Palestine, qui sont victimes du terrorisme dans un sens ou dans l’autre ». Selon Islamonline, plus de 500 savants musulmans seraient attendus à cette conférence, dont la date n’est pas connue.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu