Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentat suicide à Casablanca

| Lundi 12 Mars 2007



Dimanche, un kamikaze marocain est mort en actionnant une bombe qu'il dissimulait sous ses vêtements dans un cybercafé de Casablanca, alors qu'un deuxième kamikaze qui a pris la fuite a été arrêté par la police.

C'est la première fois depuis les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca (100 km au sud de Rabat) qu'une bombe actionnée par un terroriste explose au Maroc et fasse des victimes. L'explosion a fait également quatre blessés, dont le deuxième kamikaze arrêté.

L'attentat n'a pas été revendiqué.

Un responsable de la préfecture de Casablanca a affirmé dans la nuit de dimanche à lundi à l'AFP que les deux kamikazes ne visaient pas le cybercafé, situé dans le quartier Sidi Moumen de Casablanca. Ils comptaient recevoir des instructions de leurs dirigeants via internet pour faire exploser leurs bombes dans une autre partie de la ville, a-t-il estimé.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), citée par l'agence marocaine Map, explique que dimanche soir, vers 22H00 locales (et GMT), deux Marocains se sont introduits dans le cybercafé de Sidi Moumen pour "essayer de consulter des sites internet faisant l'apologie du terrorisme".

Le fils du propriétaire du cybercafé les a empêchés de consulter les sites internet et "l'un des deux individus a été emporté par une charge explosive dissimulée sous ses vêtements et est décédé sur le champ", selon la DGSN, citée par la Map.

Le deuxième terroriste présumé, légèrement blessé, a pris la fuite avant d'être arrêté par les services de sécurité. Il portait lui aussi une charge explosive, selon la police.

Ces deux jeunes hommes âgés entre 20 et 30 ans sont des ressortissants marocains, mais ne résident pas dans le quartier où se trouve le cybercafé, selon la préfecture de la ville.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu