Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

Atrocités israéliennes en Palestine: vers une troisième Intifada?

Rédigé par Myriam Abraham | Dimanche 28 Décembre 2008



Israël, en massacrant plus de 200 Palestiniens à Gaza risque d'avoir déclanché la Troisième Intifada, et devra cette fois affronter la résistance du Hamas bien mieux équipé, entraîné et organisé qui a pris comme modèle la résistance libanaise du Hezbollah, et surtout bien plus motivé car le Hamas avait accepté une trêve de 6 mois qu'Israël n'a jamais respectée, notamment en refusant de lever le blocus. Si pour Israël, tous les crimes sont permis, même le massacre à grande échelle de civils palestiniens, il en ira dorénavant de même pour le Hamas et les autres mouvements de résistance. Israël vient de se tirer une balle dans le pied si ce n'est dans la tête.


Israël a lancé une des attaques aériennes les plus meurtrières contre la Bande de Gaza, tuant plus de 200 Palestiniens et en blessant plusieurs centaines d'autres, ces attaques visant des infrastructures situées pour la plupart en zones civiles densément peuplées, Gaza étant l'endroit au monde qui compte le plus d'habitants au Km2. Ces crimes de guerre perpétués par l'état terroriste Sioniste n'ont pu avoir lieu que parce que la communauté internationale est restée silencieuse alors que le gouvernement de Tel Aviv annonçait publiquement vouloir commettre ces crimes, après avoir organisé un blocus total de la Bande de Gaza, privé les Palestiniens des éléments de survie les plus élémentaires (nourriture, médicaments...), et interdit l'accés aux journalistes étrangers et aux humanitaires.

Un Blocus sciemment organisé pour affamer et affaiblir la population de Gaza.

Depuis plusieurs mois déjà, différentes organisations humanitaires ont tiré le signal d'alarme sur la dégradation sciemment organisée par Israël des conditions de survie des Gazaouites. Il est parfaitement évident que les Israéliens se sont inspirés des méthodes utilisées par les Nazis contre la population juive restée sur place dans le Ghetto de Varsovie avant qu'ils ne donnent l'assaut final contre la résistance juive qui s'y était organisée.

Dans un article publié dans le London Review of books ( LRB 01/01/09), Sara Roy, qui enseigne au Centre d'Etudes sur le Moyen Orient d'Harvard analyse avec acuité la situation.

"Le siège par Israël a deux objectifs. L'un s'est de s'assurer que les Palestiniens ne sont perçu que comme un problème purement humanitaire, des mendiants qui n'ont aucune identité politique et par conséquent ne peuvent avoir aucune revendication politique. Le second c'est de refiler Gaza à l'Egypte. C'est pour cela que les Israéliens tolèrent les centaines de tunnels entre Gaza et l'Egypte autour desquels une activité commerciale de plus en plus régulière a commencé à s'établir....Le 5 Novembre, le gouvernement israélien a complètement fermé tous les points de passage de Gaza. La nourriture, les médicaments, le fuel, les pieces détachées pour les systèmes d'approvisionnement en eau et d'évacuation d'eaux usées, les fertilisants, les feuilles plastiques, les téléphones, le papier, la colle, les chaussures et même les tasses à thé ne peuvent plus passer en quantité suffisante. Selon Oxfam, seulement 137 camions de nourriture ont été autorisés à entrer dans Gaza en Novembre. C'est en moyenne 4,6 camions par jour comparé à la moyenne de 123 camions par jour en Octobre, et 564 par jour en Décembre 2005. Les principaux fournisseurs de nourriture pour Gaza sont l'UNRWA (UN Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East) et le WFP ( World food Program), qui alimentent environ 750 000 Gazaouites ce qui nécessite 15 camions de nourriture par jour. Entre le 5 et le 30 Novembre, seulement 23 camions ont pu y entrer, soit 6% de la totalité de l'approvisionnement nécessaire pendant la semaine du 30 Novembre... En Novembre, l'UNRWA a été à court de nourriture pendant 3 jours, par conséquent, pendant chacun de ces jours, 20 000 personnes n'ont pu recevoir la ration de nourriture prévue... Le WFP a rencontré les mêmes problèmes, ne pouvant faire passer que 35 camions sur les 190 prévus pour couvrir les besoins des Gazaouites ( entee le 30 Novembre et le 6 Décembre, 6 de plus ont été autorisés à entrer). De plus le WFP doit payer pour stocker la nourriture qui ne peut être livrée à Gaza. rien que pour Novembre, cela lui a coûté 215 000 $...."

Autrement dit, l'occupant Sioniste tire profit du blocus, c'est tout simplement ABJECT !

La liste des crimes de guerre est sans fin, de la famine à l'étranglement économique, et maintenant des attaques aériennes qui font des centaines de morts. Israël s'autorise à commettre de telles crimes parce qu'il bénéficie de la complicité politique des puissances occidentales qui protègent et encouragent son entreprise coloniale raciste, et en plus elles ont le culot de demander à la population de Gaza de se laisser massacrer sans réagir, y compris le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon !

La Charte des Nations Unies stipule clairement qu'un peuple sous occupation a le droit d'utiliser tous les moyens appropriés, y compris la lutte armée, pour briser le joug de l'occupant. C'est ce que le Hamas et les autres mouvements de resistance palestinienne font.

Israël vient-il de déclancher la Troisième Inti Fada ?

En bombardant massivement la Bande de Gaza provoquant plus de 200 morts et des centaines de blessés, Israël vient de donner à la resistance palestinienne et en particulier au Hamas une justification pour mettre fin à la trêve de 6 mois qui n'a rien apporté au peuple palestinien à Gaza puisqu'Israël n'a pas respecté les clauses de cette trêve, notamment la levée du blocus. Le gouvernement israélien est conscient des risques qu'il prend, le ministre de la défense, Ehud Barak, vient de suspendre sa campagne pour les élections de février au poste de premier ministre, pour se concentrer aux attaques contre Gaza. Les attaques contre la Bande de Gaza sont utilisées par tous les prétendants au poste de premier ministre, que ce soit Ehud Barak, Tzipi Livni ou Benjamin Netanyahou, pour se faire élire.

Autrement dit, il y a une véritable surenchère des candidats, chacun appelant à tuer le plus de Palestiniens possible. C'est ABJECT !

Les mouvements de la resistance palestinienne mais surtout le Hamas ont renforcé leurs capacités militaires. Le Hamas compte environ 15 000 hommes armés que devront affronter les SS, s'ils s'aventurent à lancer une opération terrestre à Gaza. Pour l'instant, les "courageux" guerriers Sionistes s'en tiennent aux tirs de missiles sur des zones urbaines densément peuplées de civils. Ces 15 000 résistants seront aidés par quelques milliers de Palestiniens armés appartenant à d'autres groupes y compris du Fatah.

La branche armée du Hamas s'est depuis deux ans consolidée. Les structures de commande et de contrôle se sont améliorées, des programmes d'entraînement ont été organisés, et les volontaires ne manquent pas notamment parmi les jeunes Gazaouites désoeuvrés, y compris des diplômés universitaires, qui enfermés, sans perspective d'avenir, s'engagent dans la résistance. Israël en bouclant la Bande de Gaza s'est tiré une balle dans le pied si ce n'est dans la tête. C'est la branche militaire du Hamas, Iz al-Din al-Qassam, qui est la mieux organisée et entraînée, et la plus disciplinée. Déployée contre les forces collaborationistes du Fatah à Gaza en Juin 2007, elle a montré ses capacités, les collaborateurs prenant la fuite en Cisjordanie. Ce sont elles qui affronteront les troupes terrestres Sionistes si jamais Israël se décidait à lancer une opération terrestre d'envergure, courant le risque de subir de nombreuses pertes. Iz compte environ 1000 hommes de troupe d'élite, qui se sont entraînés au tirs de roquettes, de missiles anti tanks et au tir de mortiers. Ils sont également entraînés à la guerre urbaine. Ces forces sont divisées selon les secteurs, puis en brigades et cellules Des soldats israéliens qui ont combattu des cellules du Hamas ces deux dernières années ont rapporté des améliorations impressionnantes tant sur leur discipline que sur leurs équipements et leur combativité. D'autres factions de la résistance dont le Jihad Islamique et les groupes appartenant aux comités populaires locaux entretiennent des contacts rapprochés avec la branche armée du Hamas et viendront les épauler dans le cas d'une guerre contre Israël.

Le Hamas a en outre à sa disposition des armes plus sophistiquées. Outre les obus de mortier il dispose maintenant selon le chef du Shin Bet, Yuval Diskin, des roquettes ayant une portée de 40 Km, capables de toucher le port d'Ashdod, et les alentours de Beer Sheva. Il dispose aussi de Katuyshas assemblés à Gaza, qui pour l'instant n'ont pas encore été utilisés contre Israël. Le Hamas et le Jihad Islamique ont également des douzaines de roquettes Grad ayant une portée de 20 Km, et des obus de mortiers pouvant atteindre 8 Km. Le Hamas a également amélioré sa propre production de roquettes, étendant leur portée et leur puissance de feu et dispose d'un stock lui permettant de soutenir des tirs pendant plusieurs mois, y compris en lançant comme mercredi dernier 80 roquettes en une seule journée. Le Jihad Islamique fabrique également ses propres roquettes. Le Hamas pourrait utiliser des missiles anti tanks contre les hélicoptères israéliens, ce qu'ils ont déjà fait auparavant à la grande surprise des SS, pour retarder et faire obstruction à une invasion terrestre.

En matière de défense, le Hamas possède un réseau sous terrain de bunkers, de tunnels, et de structures piégées à l'explosif. Les Palestiniens ont déjà prouvé leurs capacités en matière d'explosifs ayant détruit 3 tanks israéliens (les Merkava soit disant les plus robustes du monde) et 2 véhicules superblindés de transport de troupes utilisant pour cela des explosifs trés puissants.

La principale arme du Hamas pour monter à l'offensive contre les SS c'est sa capacité à lancer des douzaines de roquettes par jour sur Israël. Même si celles ci ne sont pas trés précises, elle crée une atmosphère d'insécurité voire de panique. En cas d'escalade des bombardements israéliens la résistance palestinienne n'hésitera pas à cibler des villes plus distantes comme Beer Sheva, les installations portuaires et industrielles d'Ashkelon, en plus des cibles habituelles comme Sderot. L'objectif étant d'affaiblir le moral des Israéliens. Le Hamas pourrait aussi créer la surprise en ciblant des zones "stratégiques" dans le Sud d'Israêl, comme la centrale nucléaire de Dimona où Israël fabrique ses bombes nucléaires, et reprendre ses attaques suicides à l'intérieur de la Ligne Verte.

Israël a refusé de reconnaître la victoire du Hamas aux élections législatives de Janvier 2006, organisé le boycott politique du gouvernement dirigé par le Hamas, arrêté plus de quarante parlementaires de ce groupe et de nombreux militants en Cisjordanie (il y a plus de 11 000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes),soutenu la clique de collaborateurs d'Abbas et Fayyad, et n'est toujours pas parvenu à faire plier le Hamas. Au contraire, chaque jour qui passe, chaque attaque meurtrière ne fait que renforcer le Hamas considéré comme le seul groupe majeur de resistance honnête et intègre face à l'occupant colonisateur israélien. Le ressentiment accumulé à cause des multiples humiliations subies par la population palestinienne aux checkpoints en Cisjordanie, les massacres à répétition dans la Bande de Gaza, risquent de nouveau de mettre le feu au poudre.

Quoi que fasse le régime Sioniste d'Apartheid il court à sa disparition. Un régime qui survit pour la guerre et par la guerre est condamné, il porte en lui-même sa propre auto destruction.

Parce qu'un peuple occupé fini toujours par triompher.

Source: http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkFpuEZVAFOCgFmmFB.shtml




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu