Connectez-vous S'inscrire






Société

Assassinat du résistant Tchétchène Maskhadov

Rédigé par Mom Nicolas | Mercredi 9 Mars 2005

Le gouvernement russe signe un assassinat politique. Les forces spéciales russes ont abattu le leader de la résistance tchétchène, Aslan Maskhadov, lors d'un affrontement, mardi, près de Grozny, dans le village tchétchène de Tolstoï-Iourt.



Le gouvernement russe signe un assassinat politique. Les forces spéciales russes ont abattu le leader de la résistance tchétchène, Aslan Maskhadov, lors d'un affrontement, mardi, près de Grozny, dans le village tchétchène de Tolstoï-Iourt.

Considéré par Moscou comme le principal obstacle à la mise au pas de la Tchétchénie, Aslan Maskhadov échappait aux forces russes depuis le début de la seconde guerre en Tchétchénie, en 1999. Le pouvoir russe a constamment refusé le dialogue avec lui, en dépit d’appels en ce sens émanant de plusieurs pays européens.

Partisan de la paix et de la justice

Aslam Maskhadov symbolisait la lutte pour l’indépendance de la Tchétchénie. Résistant, il était néanmoins prêt au dialogue. C’est ce qui gênait Moscou qui se retrouvait en porte à faux vis à vis de la communauté internationale et plus spécifiquement des organismes humanitaires, et des droits de l’Homme.

Les militaires russes multiplient les massacres de civils alors que Aslan Maskhadov a multiplié les appels à la paix. Il s’est toujours opposé aux attentats.

A l’expiration du cessez-le-feu, le 23 février dernier, Aslan Maskhadov continuait de proposer la paix à la Russie, tout en étant prêt à la guerre. « Nous avons proposé la paix à la Russie et nous la proposons encore une fois parce que nous considérons qu’une proposition de paix est un geste de la partie en position de force ».

 

Un homme de principe

 

Aslan Maskhadov était un homme de principe. Il a servit pendant 22 ans l’armée rouge où il fut colonel à l’époque de l’URSS (actuel Russie). En 1992, il démissionne d'un commandement dans les Pays baltes quand l'armée russe intervient dans le Caucase aux côtés des Ossètes et contre les Ingouches, frères de sang des Tchétchènes. Il a depuis toujours lutté contre les Russes en prenant notamment la tête de l'armée de résistance Tchétchène.

 

Cependant, Maskhadov dénonçait les prises d'otages, et entendait maintenir la guerre sur le seul territoire de la Tchétchénie au nom de la liberté du peuple Tchétchène.

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu