Connectez-vous S'inscrire






Archives

Arrivée d’Ariel Sharon à Paris

Rédigé par Rakho Mom Assmaâ | Mercredi 27 Juillet 2005

Le premier ministre israélien Ariel Sharon est arrivé dans la soirée de mardi à l’aéroport d’Orly, dans le sud de Paris, pour une visite officielle de trois jours. Reçu en grande pompe à sa descente d’avion par le ministre des PME et du commerce, Renaud Muselier, Ariel Sharon devrait déjeuner aujourd’hui avec Jacques Chirac, avant de dîner ce soir avec son homologue français Dominique de Villepin.



 

Le premier ministre israélien Ariel Sharon est arrivé dans la soirée de mardi à l’aéroport d’Orly, dans le sud de Paris, pour une visite officielle de trois jours. Reçu en grande pompe à sa descente d’avion par le ministre des PME et du commerce, Renaud Muselier, Ariel Sharon devrait déjeuner aujourd’hui avec Jaques Chirac, avant de dîner ce soir avec son homologue français Dominique de Villepin.

 

« Retrouvailles émues », « nouveau chapitre de confiance », « lune de miel »,… Les qualificatifs ne manquent pas dans la presse française pour annoncer le début de nouvelles relations avec Israël. Pendant trois jours, les officiels français vont s’employer à dérouler le tapis rouge sous les pieds d’Ariel Sharon. Pourtant, les causes de mésentente entre la France et Israël ne manquent pas. Le supposé antisémitisme ambiant, la politique « arabe » de la France, les propos controversés du premier ministre israélien concernant l’émigration de juifs français en Israël, voire les honneurs posthumes faits à Yasser Arafat.

 

« En accueillant à Paris le Premier ministre, c'est un message de confiance que la France adresse à son ami : la conviction que la paix est possible», a déclaré le président français Jaques Chirac dans une interview accordée au quotidien Haaretz, insistant sur « l’amitié réelle entre la France et Israël ». Le président français ne s’est pas arrêté à ces propos, puisqu’il est allé jusqu’à souligner que «le Hamas est une organisation terroriste qui ne peut être l'interlocuteur de la communauté internationale, tant qu'il ne renonce pas à la violence et ne reconnaît pas le droit à l'existence d'Israël».

 

Mardi soir, au moment où Ariel Sharon foulait le sol de l’aéroport d’Orly, des centaines de français manifestaient contre sa venue, portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « criminel de guerre en exercice. Non à la venue d’Ariel Sharon en France ! ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu