Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Allemagne : une plainte contre l’interdiction du burkini

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Avril 2014



Interdite de piscine en raison de son burkini, Ela B. une jeune musulmane d’origine turque, a porté plainte contre la ville de Constance, dans le sud de l’Allemagne, rapporte Le Figaro mardi 23 avril.

Les faits remontent à juillet 2013. L’accès à une piscine couverte de la ville lui est refusé en raison de l’interdiction par le règlement intérieur de tenues « intégrales », une mesure qui visait à l’origine à empêcher le plongeurs professionnels de venir s’entraîner. Ela portait alors un burkini, un maillot de bain qui ne laisse apparaître que ses mains, ses pieds et son visage, conforme aux exigences de pudeur en islam.

Cependant, la raison de ce refus n'est pas de l'ordre réglementaire. Pour les responsables de la piscine, le burkini serait un vêtement religieux à caractère prosélyte. « Les clients pourraient se sentir menacés ou ne pas se sentir en sécurité en présence de vêtements compatibles avec le Coran », a expliqué un responsable de la piscine. Dans une interview au Südkurier, le journal local, La jeune femme s’est défendue de tout prosélytisme. « Ce n’est pas un symbole, c’est mon droit », a-t-elle affirmé.

Vécue comme une atteinte à la liberté religieuse, l’affaire provoque un tollé dans la communauté turque allemande. Une campagne de soutien massive sur Internet est organisée pour appuyer la plaignante.

Lire aussi:
Porter un burkini dans une piscine municipale, est-ce possible ?




Loading












Recevez le meilleur de l'actu