Connectez-vous S'inscrire






Religions

Allemagne : le référendum sur les cours de religion rejeté par les Berlinois

Rédigé par | Jeudi 30 Avril 2009

Les petits Berlinois des écoles publiques n'auront pas le choix entre le cours d'éthique et le cours de religion, puisque le premier restera obligatoire et le deuxième optionnel. C'est ce qui ressort des résultats du référendum local organisé le 26 avril dernier par les partisans d'une réforme visant à revaloriser les cours de religion. Seuls 28,2 % des 2,4 millions d'électeurs ont pris part au vote, et 51,3 % des votants ont rejeté la proposition, soutenue notamment par une partie de la communauté musulmane.



Allemagne : le référendum sur les cours de religion rejeté par les Berlinois
Le 26 avril dernier, les Berlinois ont voté "non" à une courte majorité à une revalorisation des cours de religion dans les écoles de Berlin, selon les résultats provisoires d'un référendum local.

Quelque 51,3 % des votants ont rejeté la proposition visant à modifier la législation locale sur l'enseignement de la religion, selon la commission électorale de la ville-Etat de Berlin, et après dépouillement de 95,5 % des suffrages exprimés.

Seuls 28,2 % des 2,4 millions d'électeurs inscrits ont pris part au vote. De ce fait, même si le "oui" l'avait emporté, le quorum n'aurait pas été atteint et les partisans de la réforme auraient échoué également.

L'association Pro Reli, soutenue par les Églises catholique et protestante, par la communauté juive et par une partie de la communauté musulmane, a échoué dans sa tentative d'arracher à la municipalité de gauche une revalorisation des cours de religion. Selon Le Monde.fr, des stars du monde du sport et du petit écran se sont même mobilisées pour Pro Reli et Angela Merkel avait appelé à ce que "le plus possible de Berlinois et de Berlinoises votent oui".

La législation en vigueur à Berlin, différente de celle prévalant dans la plupart des autres Länder (Régions) allemands, sera donc maintenue : les élèves peuvent donc fréquenter un cours de religion, mais de manière optionnelle. Actuellement, le cours de religion vient s'ajouter à un cours d'éthique obligatoire, qui rassemble les élèves de toutes origines et toutes confessions.

Les partisans de la réforme souhaitaient que les élèves des écoles publiques aient le choix entre le cours d'éthique ou le cours de religion de leur choix.




Voir aussi : Berlin: l'enseignement religieux en référendum




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu