Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Algérie : les investissements étrangers progressent

Rédigé par La Rédaction | Mardi 19 Juillet 2011



L’Agence nationale de développement et de l’investissement (Andi) algérienne note une importante augmentation des projets impliquant l’étranger en Algérie, au cours du premier semestre 2011. Le montant total de ces projets est estimé à 962 milliards de dinars (495 millions d'euros) contre 240 milliards (123 millions d'euros) à la même période en 2010.

Abdelkrim Mansouri, directeur général de l’Andi, explique ce regain d’intérêt par les dernières mesures du gouvernement en faveur de l’investissement malgré la règle dite du 51-49% (le partenaire algérien doit se réserver la majorité des parts). Une affirmation nuancée par le journal en ligne liberté-algérie.com : beaucoup de ces projets seraient prévus « depuis quelques mois pour ne pas dire quelques années ».

La Banque mondiale classe l’Algérie à la 136ème position concernant le climat des affaires sur 183 pays. Un score médiocre que le gouvernement veut tenter d’améliorer. Un groupe de travail devrait être mis en place pour travailler sur ce chantier suivant les critères de la Banque mondiale.

Si les capitaux étrangers semblent affluer vers l’Algérie, les deux attentats survenus samedi 16 juillet dans la ville de Bordj Menaïel risquent d’envoyer de mauvais signaux aux investisseurs en rappelant la période noire des années 90. Or, si l'instabilité politique n'est plus le problème principal de l'économie algérienne, la constitution d'une véritable classe moyenne d'entrepreneurs apparaît comme l'enjeu déterminant des prochaines années.

Lire aussi :
La grève continue chez Air Algérie
Algérie : promesse de « levée prochaine » de l'état d'urgence, mais pas de date
Algérie: plus de trois cents projets touristiques




Loading












Recevez le meilleur de l'actu