Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Algérie : le baccalauréat 2016 touché par une fraude massive

Rédigé par Saphirnews | Mardi 7 Juin 2016



Algérie : le baccalauréat 2016 touché par une fraude massive
Un véritable scandale ébranle le ministère algérien de l’Education nationale et plus haut encore. Plusieurs sujets du baccalauréat ont massivement fuité sur Facebook, entraînant l’annulation partielle des examens pour 38 % des 818 000 lycéens, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS). Cette fuite, qui a eu lieu dans la semaine du 30 mai, a été qualifiée d’« atteinte à la sécurité nationale » par le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

A la demande des syndicats d’enseignants algériens, la ministre de l’Education Nouria Benghebrit a annoncé, lundi 6 juin, l’organisation d’une nouvelle session pour les épreuves touchées par la fraude pour quelque 311 000 candidats des filières scientifiques, mathématiques et gestion/économie.

Pas de pot pour les lycéens affectés (à l’exception des retardataires, qui se voient offrir une seconde chance) : la session sera organisée entre le 19 et le 23 juin, en plein mois du Ramadan, une période de fortes chaleurs cette année, particulièrement dans le sud du pays. Ce choix est motivé par « la concentration encore vivace des candidats ». Le ministère avait pourtant pris le soin d’organiser les examens de fin d’année (baccalauréat et brevet d’enseignement moyen) avant le mois de jeûne, annonçant cette nouvelle dès janvier.

Selon El Watan, des dizaines de personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles figurent des cadres, des enseignants, des chefs de certains centres et des employés de l'Office national des examens et des concours.

Lire aussi :
Bac et Ramadan, le double effort des lycéens
Ramadan 2016 : les examens du bac aménagés au Royaume-Uni
Les épreuves du baccalauréat organisées avant le Ramadan en Algérie




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu