Connectez-vous S'inscrire






Archives

Alger: un double attentat fait 17 morts

| Mercredi 11 Avril 2007

Une voiture piégée a explosé ce matin sur l'esplanade du Palais du gouvernement à Alger. La puissante charge a explosé vers 10 heures 45 (9 heures 45 GMT) ce matin en faisant 9 morts et 32 blessés selon les sources policières algériennes. Aux premières observations, l'attaque serait orientée contre le ministère de l'Intérieur dont plusieurs services sont situés dans l'immeuble visé.



Alger:  un double attentat fait  17 morts
Les dégâts matériels ont été notés dans un rayon de deux à trois cents mètres autour du lieu de l'explosion. Immédiatement, un ballet d'ambulances a été observé en direction du Palais. Pendant que les secours se mettaient en place, une nouvelle explosion s'est faite entendre dans la banlieue est de la ville.

Selon les témoins, cette explosion eut lieu près du commissariat de Bab Ezzouar, une grande zone d'habitation proche de l'aéroport international d'Alger, et où est située l'université des sciences et des technologies.

Un communiqué des services de la Protection civile algérienne (la police) annoncera plus tard que cette explosion avait tué 8 personnes et blessé une cinquantaine.

A la suite de ce communiqué faisant état de dix-sept morts et d'environ quatre-vingts blessés par l'ensemble des deux explosions synchronisées, le chef du gouvernement algérien, Abdelaziz Belkhadem est intervenu à la radio.

Dans son allocution il a qualifié ces actes de « crimes lâches commis au moment où le peuple algérien demande la réconciliation nationale. »

Depuis le mois de février 2007, en vertu de la Charte sur la réconciliation nationale, le combattants algériens qui s'engagent à déposer leurs armes peuvent bénéficier d'une grâce présidentielle à certaines conditions.

Cette disposition a permis la libération de près de deux mille personnes. On estime à trois cents le nombre d'islamistes armés qui ont déjà bénéficié de cette mesure. Mais certains combattants ont toujours leurs armes à la main.

Ainsi, depuis trois semaines, l'armée algérienne mène une vaste opération en Kabylie. Et le week-end dernier, à l'ouest d'Alger, un affrontement a opposé un groupe armé et des militaires dont neuf ont été tués.

Ces évènements interviennent à Alger au moment où, à Casablanca (Maroc), les services marocains se livrent à une véritable chasse à l'homme à travers la ville. Car hier, quatre personnes ont trouvé la mort au moment où la police s'apprêtait à les interpeller.

Selon les sources policières, trois de ces personnes ont actionné des explosifs qu'elles portaient sur elles. Les mêmes sources annoncent être « à la recherche d'une dizaine de terroristes extrêmement dangereux, prêts à faire exploser » les bombes qu'ils portent sur eux.

Pour l'heure, aucun élément ne permet d'établir une relation entre ces différentes actions violentes même si elles interviennent au même moment.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu