Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Alger: sommet extraordinaire sur le NEPAD

| Mercredi 21 Mars 2007



Mercredi après-midi à Alger s'est ouvert le sommet extraordinaire du comité des chefs d'Etat et de gouvernement pour la mise en oeuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), avec comme point central l'intégration du secrétariat du NEPAD à la Commission de l'Union africaine (UA).

Outre le président algérien Abdelaziz Bouteflika, plusieurs chefs d'Etat africains participent au sommet d'Alger, dont les présidents nigérian Olusegun Obasandjo, sud-africain Thabo Mbeki, ghanéen John Kufuor. Sont également présents le président en exercice de l'UA, le Malien Amadou Toumani Touré, le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi et le président de la Commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré, lui aussi malien.

M. Bouteflika a déploré les "engagements non tenus" des partenaires de l'Afrique dans la mise en oeuvre des projets du NEPAD. "Nos partenaires internationaux ont pris des engagements pour un accompagnement effectif dans la mise en oeuvre des projets du NEPAD et le renforcement de nos capacités d'intervention", a rappelé le président algérien dans son allocution à l'ouverture de ce sommet du NEPAD.

Ces engagements "n'ont malheureusement pas été tenus comme nous l'aurions souhaité et ils ne sont pas toujours exempts de calculs qui servent davantage leurs intérêts que ceux de notre continent", a-t-il ajouté.

Le président Bouteflika a également mis en exergue les acquis du NEPAD, qualifiant de "méritoires" les efforts déployés depuis son lancement en 2001, "car ils illustrent la prise en charge des affaires politiques et économiques du continent directement par les africains eux-mêmes", a-t-il expliqué.

Les dirigeants africains discuteront du financement des grands projets structurants du NEPAD et des relations avec le G8 et les autres partenaires au développement (Union européenne, Chine, Japon, Inde, Amérique du Sud).

Le sommet du NEPAD d'Alger est présidé par le président nigérian, qui transmettra à la fin des travaux la présidence du comité de mise en oeuvre, dont il a eu jusqu'alors la charge, au Premier ministre éthiopien.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu