Connectez-vous S'inscrire






Archives

Abdelkrim Dehmani, le prisonnier qui rend notre justice indigne

Rédigé par Mouedden Mohsin | Jeudi 2 Juin 2005

Le journal La Dernière Heure (1) a, il y a quelques semaines révélé une situation tout à fait incroyable. Un homme condamné en 1988 pour une série de méfaits (vols avec violences, stupéfiants mineurs…) à 19 ans de prison se trouve prés de 18 ans plus tard toujours à la prison de Mons. Cet homme, Abdelkrim Dehmani, est arrivé du Maroc en 1968 avec ses parents à l'âge de 8 ans… Il n'aurait jamais pensé que prés de 40 ans plus tard, il se trouverait toujours encagé, enfermé et oublié de tous.



Le journal La Dernière Heure (1) a, il y a quelques semaines révélé une situation tout à fait incroyable. Un homme condamné en 1988 pour une série de méfaits (vols avec violences, stupéfiants mineurs…) à 19 ans de prison se trouve prés de 18 ans plus tard toujours à la prison de Mons. Cet homme, Abdelkrim Dehmani, est arrivé du Maroc en 1968 avec ses parents à l'âge de 8 ans… Il n'aurait jamais pensé que prés de 40 ans plus tard, il se trouverait toujours encagé, enfermé et oublié de tous.

L'indifférence est la pire des choses

Comment un homme qui a commis certes des délits, mais qui n'a ni du sang sur les mains, ni des faits gravissimes se trouve toujours en prison alors que (sans populisme aucun) des pédophiles et des assassins sont libres en général après 10 ans d'emprisonnement aprés avoir été condamnés pour une incarcération beaucoup plus longue, voir la perpétuité (2) ?

Cela s'explique en partie par la défense de l'époque… naïve pour être courtois et incompétente voir plus pour être réaliste. Elle n'a pas défendu correctement Monsieur Dehmani. Sa défense avait la possibilité de demander une absorption des peines pour les différents jugements dans la même période infractionnelle (regrouper tous les délits commis dans la période pour un seul jugement). Dans ce cas, il aurait sûrement été condamné au maximum à 8 ans de prison. Pourquoi ne l'a-t-elle pas faite ? Mystère !

La marocanité de ce monsieur peut-elle être imputable à cette situation ? Y a-t-il un racisme de nos autorités ? Je répondrai par ' oui ' et ' non '. Oui dans le sens où si ce monsieur n'était pas Marocain et en l'occurrence Belge ou Européen, il serait déjà sorti depuis 10 ans au moins. Nous savons d'expérience que la justice à la main parfois plus lourde avec les 'bronzés', cependant ne tirons pas des enseignements définitifs… Car je répondrai aussi par un ' Non '. Sa situation complexe fait qu'Abdelkrim comme beaucoup de Marocains n'ayant pas opté pour la nationalité belge, avait une carte de résidence étrangère (la fameuse carte jaune) renouvelable tous les 5 ans.

S’il est actuellement en prison c'est en partie parce qu'il n'a pas pu renouveler sa carte de 5 ans (il aurait peut-être dû s'évader pour renouveler sa carte d'identité ! ) et est considéré comme sans papiers et donc non libérable ! Voilà une situation burlesque… qui mériterait d'être inscrite dans un bêtisier international si elle ne mettait pas en danger la vie d'un homme.

Une situation unique en Europe

Aujourd'hui il est l'unique prisonnier (pour des faits similaires) en Belgique à faire son fond de peine, mais plus encore… Cette situation kafkaïenne est presque unique au sein de l'Union Européenne pour des faits pareils.

Que faire devant une situation tout à fait injuste et indigne ? Il s'agit rappelons le de la vie d'un homme enfermé non quelques mois voire quelques années mais oublié et humilié depuis prés de 18 ans comme au temps des bagnards en Guyane… bientôt 18 ans chers citoyens !!! Et ce, sans crimes de sang, ni violences sexuelles ou autres menaces sur notre état de droit (on pense à l'inévitable terrorisme…).

Devant l'inertie et l'indifférence de l'Office des Etrangers, du ministère de l'Intérieur (qui a un rôle capital puisque dans ce cas ubuesque et devant une situation exceptionnelle, le ministre de l'Intérieur peut agir sans bafouer la séparation des pouvoirs justice-exécutif) et de la justice… Un collectif a vu le jour pour sensibiliser au niveau international, les hommes et femmes de bonne volonté de cette nouvelle Europe des puissants des modestes et des humbles.

Sa nouvelle avocate (3), une femme courageuse et dynamique tente par tous les moyens légaux de libérer le plus rapidement possible son client. Cependant seule et devant l'indifférence de beaucoup, un sursaut citoyen est plus que nécessaire.

Ca se passe bel et bien en Belgique

Monsieur Dehmani est devenu depuis des longues années, un homme charmant…sans haine, ni rancune. Ses cheveux blancs à l'âge de 46 ans bientôt, trahissent ses souffrances secrètes et l'indifférence auxquelles il a dû faire face… Cet homme calme, courageux, d'une grande gentillesse est un homme apprécié par tous et notamment de l'équipe pénitentiaire de Mons. Par 35 fois la commission de la prison de Mons a rendu un avis positif pour sa libération et par 35 fois l'acharnement a eu un seul mot : ' Non ! ' ' Non ! ' et ' Non ! '.

Monsieur Dehmani devant l'absurdité de l'application stricte de la loi s'est marié en prison avec son ancienne compagne au mois d'août 2004. Devant tant d'inhumanité et d'indifférence, l'amour, le vrai a su se frayer un chemin pour unir deux êtres…

Cette histoire ne se déroule ni en Amérique, ni à Guantanamo, ni en Afrique ou dans une quelconque République bananière… cette histoire se passe sous nos yeux, aujourd'hui, en Belgique, un pays loué pour sa justice impartiale, sa politique généreuse et ses citoyens responsables et généreux.

Son histoire totalement indigne mériterait assurément d'être scénarisée par Hollywood ou par nos cinéastes belges surréalistes.

La justice avait le devoir d'être juste. Condamner était une étape nécessaire pour punir et réparer. Donner une chance de réhabilitation définitive à chaque détenu en est une autre… Dans ce cas de figure, la justice se fait injuste et indigne... Notre Etat de droit s'en trouve bafoué, notre démocratie vacille… L'indifférence de tous, finit d'achever définitivement les valeurs apprises au sein de nos écoles et institutions. Justice, égalité, dignité, liberté, fraternité ; tant d'idéaux bafoués par notre indifférence.

Pour toutes ces raisons et devant ce cas unique et exceptionnel, demandons tous ensemble à l'Office des Etrangers, au ministre de l'Intérieur et de la justice, la libération immédiate de Monsieur Dehmani Abdelkrim.

Contacts : Mohsin_Mouedden2002@yahoo.fr ou au ' Collectif Solidarité Dehmani ' dehmanisolidarite@yahoo.fr
Gsm : 0473.595.407 - 00.32.473.595.407

Brisons l’indifférence demandons la libération de Monsieur Dehmani Abdelkrim.

Office des étrangers : Office des Etrangers, Chaussée d'Anvers 59 B à 1000 Bruxelles
Tel : 02/206.15.99, franky.vandenberghe@dofi.fgov.be
Site web: http://www.dofi.fgov.be/fr/1024/frame.htm

Le ministre de l'intérieur Patrick Dewael : 2, rue de la Loi, 1000 Bruxelles;
Tél.: +32 (0)2-504.85.13 Fax: +32 (0)2-504.85.00 - 504.85.80
 Email : patrick.dewael@ibz.fgov.be

La ministre de la justice Laurette Onkelinx (service des cas individuels); Tél. : 02/542.69.78 (FR) / 02/542.66.97 (FR) / 02/542.71.64 (NL), fax : 02/542.70.39.
E-mail : info@just.fgov.be

Vous pouvez recevoir et signer le communiqué de presse en envoyant un email à : dehmanisolidarite@yahoo.fr En indiquant votre nom, prénom et profession/association.

Notes :

1. Voir l’article  

2. Les étrangers discriminés?

BRUXELLES
C'est un fameux pavé dans la mare que jette l'affaire Abdelkrim Dehmani: cet homme qui purge actuellement à Mons sa 18e année de détention sur un total de 19. Des exemples précis prouvent qu'être belge est un réel avantage? Est-ce... justice?

Le Belge Stéphane V.I.
condamné à perpétuité pour un des meurtres les plus horribles jamais commis en Belgique: sa perpète a été ramenée à 27 ans et V. I. a été libéré en mars 1995, après avoir purgé 10 ans.
Le Belge Christian K. condamné à perpétuité pour le meurtre d'un gendarme et encore 12 ans en correctionnelle a été libéré en 1999 après avoir purgé environ 13 ans.
Le Belge Eric W. condamné à perpétuité pour meurtre avec raffinement: sa peine a été ramenée à 27 ans début 1995 et W. a finalement été libéré après10 ans.
Le Belge Jean-Paul L. condamné à mort aux assises à Mons et encore 7 ans pour prise d'otage de plusieurs gardiens à la prison de Verviers a finalement été libéré après 11 ans et 8 mois.
Le Belge L. condamné à 20 ans pour meurtre (d'un enseignant à qui il avait volé son portefeuille) a été libéré après 7 ans.
Le Belge Francis R. condamné à 12 ans à Huy, 10 ans à Nivelles, 15 à Liège et encore 9 ailleurs a été libéré après avoir gagné environ 37 ans de détention.
Le Belge Michel A. a purgé 11 ans sur un total de 30. Il est retombé à Louvain et a encore été libéré.
Le Belge Eric L. condamné à mort pour un double meurtre dans les milieux diamantaires a été libéré après 14 ans et 8 mois. Son principal complice a fait 13 ans et 10 mois.
Le Belge Frédéric T. condamné à mort pour meurtre crapuleux a été libéré après 11 ans bien que la peine eût été commuée en perpète.
Tous les CCC condamnés à perpétuité pour 28 attentats et la mort de deux pompiers ont été libérés: deux CCC après 14 ans et demi, le troisième après 16 ans et demi.
Basri Basjrami et Robert Darville exceptés, tous les membres (belges!) de la bande Haemers condamnés à perpétuité ont été libérés avant d'avoir purgé 14 ans. 

Gilbert Dupont
© La Dernière Heure 2005

3. Maître Susan Hage Susan Hage, son avocate
De 14h30 à 16h30 au 02.534.25.06. (00.32.2.534.25.06.)
dehmanisolidarite@yahoo.fr






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu