Connectez-vous S'inscrire






Archives

A la une cette semaine

Rédigé par El abed Fatima | Samedi 10 Avril 2004

Semaine animée sur le plan international avec les élections algériennes, la situation dramatique en Irak, sur le plan national le gouvernement amorce sa stratégie politique.
Tandis que vendredi 09 avril marque le début de la rencontre annuelle organisée par l’UOIF qui se tiendra jusqu’à lundi 12 avril au parc des expositions du bourget



Semaine animée sur le plan international avec les élections algériennes, la situation dramatique en Irak, sur le plan national le gouvernement amorce sa stratégie politique. Tandis que vendredi 09 avril marque le début de la rencontre annuelle organisée par l’UOIF qui se tiendra jusqu’à lundi 12 avril au parc des expositions du bourget.

 

International

 

Irak

En moins d'une semaine d'affrontements, des centaines d'Irakiens et plus de 40 soldats  ont été tués. Dans la seule ville de Fallouja, plus de 300 Irakiens ont perdu la vie depuis lundi, selon la chaîne Al-Jazira. Plus de 120 autres Irakiens sont morts lors des combats entre troupes de la coalition et partisans de Moqtada Al-Sadr, des affrontements qui avaient commencé déjà depuis dimanche.

Les Irakiens se demandent chaque jour quelle faute américaine va encore contribuer à envenimer la situation. Ils se demandent si l'avenir ne va pas être durablement assombri par cette succession de mauvaises décisions et par le comportement d'une brutalité inouïe de l'armée de Washington. Leur peur peut se traduire par des réactions de qui créent les conditions du chaos.

 

Algérie

Abdelaziz Bouteflika, a été réélu jeudi 8 avril au premier tour de l'élection présidentielle en Algérie avec 83,49% des voix, a annoncé vendredi le ministre de l'intérieur.

M. Bouteflika devance son principal rival et ancien homme de confiance Ali Benflis qui recueillerait 7,93 % des voix, lequel a déclaré qu'il ne reconnaissait pas 'ces élections basées sur la fraude généralisée'.

Europe
Les dirigeants turcs ont tenté, jeudi 8 avril, de minimiser la portée de la décision de l'UMP, le parti gouvernemental français, de rompre avec la position traditionnelle de la France en faveur de la Turquie pour s'opposer à son adhésion à l'Union européenne.

En Allemagne, où réside la plus importante communauté turque de l'Union, l'opinion publique est très divisée sur la question, même si elle n'est pas aussi hostile que l'opinion française. Dans d'autres pays également, notamment aux Pays-Bas et en Autriche, certains partis politiques ont évoqué l'idée de s'opposer à l'ouverture des négociations d'adhésion, sans la formaliser vraiment.

Rwanda
Mercredi 7 avril, date officielle du début des commémorations du génocide, leurs dépouilles ont été inhumées, solennellement, dans des cercueils, au Mémorial national de Kigali. Dix ans après les cent jours de massacre des Tutsis et des Hutus. Dans le stade national Amahoro (La Paix), 25 000 personnes sont assises, remplissant jusqu'au dernier gradin, et écoutent, d'abord en silence, des témoignages de rescapés, des poésies inspirées par les massacres et des chansons de deuil.

France
Vendredi 09 avril marque le début de la 21eme rencontre annuelle des Musulmans de France avec pour thème central « Quelle place pour la liberté religieuse dans la société d’aujourd’hui », tout au long de ces quatre jours, un programme de rencontre, de débats, de tables rondes tournées vers la réflexion et l’échange, cette manifestation se déroule au parc des expositions du bourget.

Economie
Pour obtenir ses premiers résultats, M. Sarkozy compte avant tout sur l'effet psychologique que sa présence médiatique et son poids politique pourraient produire sur les Français. Conscient que le ministre de l'économie a, à court terme, plus de contraintes que de leviers pour relancer la croissance, il essaie d'en jouer au mieux. Cette première apparition télévisée en tant que ministre de l'économie, en annonce d'autres : il a déjà fait savoir qu'il effectuerait un à deux déplacements chaque semaine en province.

Politique
José Bové quitte la tête de la Confédération paysanne, il a cédé jeudi 8  avril  son poste de porte-parole à Jean-Emile Sanchez, son combat a su élargir l'audience d'un syndicat devenu acteur des mouvements sociaux. Son élection comme porte-parole maintient l'équilibre entre un syndicalisme de développement agricole.

Les socialistes semblaient avoir marqué un point face à Jean-Pierre Raffarin .Le bras de fer a commencé le 07 avril  au moment même où les présidents de région socialistes réclamaient de concert «la suspension» du processus de décentralisation, la majorité parlementaire fixait au 14 avril le vote en première lecture du volet législatif consacré aux transferts de compétences de l'Etat.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu