Connectez-vous S'inscrire






Société

A la une cette semaine

Rédigé par Bouchene Salem | Samedi 28 Février 2004

Alors que la date limite de dépôt des listes pour les élections régionales 2004 arrivait à son terme, M. Jean Marie Le Pen se voyait confirmer l’invalidation de sa candidature. La course aux régionales de la liste frontiste connaissait un nouveau rebondissement ce vendredi puisqu'elle a de nouveau été rejetée par le préfet de région Christian Frémont. A moins d'un mois du premier tour des élections régionales et cantonales le gouvernement annonce que le chômage a baissé de 1,1 % en janvier. Ce jeudi, quatre policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Paris ont été mis en pour 'violences volontaires' après l'interpellation d'un chauffard qui s'est achevée par une bavure. Après l’Algérie, la Turquie et l’Iran, le Maroc a été touché par un violent séisme qui a fait près de 600 victimes. La veille, la Cour Internationale de Justice de La Haye a débuté ses auditions afin de donner un avis consultatif sur les implications juridiques de la construction d'un mur par Israël dans les Territoires occupés.



Alors que la date limite de dépôt des listes pour les élections régionales 2004 arrivait à son terme, Jean Marie Le Pen se voyait confirmer l’invalidation de sa candidature. La course aux régionales de la liste frontiste connaissait un nouveau rebondissement ce vendredi puisqu'elle a de nouveau été rejetée par le préfet de région Christian Frémont.  A moins d'un mois du premier tour des élections régionales et cantonales le gouvernement annonce que le chômage a baissé de 1,1 % en janvier.  Ce jeudi, quatre policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Paris ont été mis en pour 'violences volontaires' après l'interpellation d'un chauffard qui s'est achevée par une bavure. Après l’Algérie, la Turquie et l’Iran, c’est au tour du Maroc d’être touché par un violent séisme qui a fait près de 600 victimes. La veille, la Cour Internationale de Justice de La Haye a débuté ses auditions afin de donner un avis consultatif sur les implications juridiques de la construction d'un mur  par Israël sur les Territoires occupés.

 

France

 

Elections Régionales

Moins d'une semaine après l'invalidation de Jean-Marie Le Pen comme tête de liste du FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur et son remplacement par Guy Macary, la liste frontiste en PACA a été de nouveau rejetée vendredi par le préfet de région Christian Frémont.

«La liste du FN ne répond toujours pas aux conditions requises par la loi», précise la préfecture de la région.

Un problème de domiciliation dans les Alpes-Maritimes, lié à l'une des candidates, serait à l'origine de ce nouveau rejet. Sonia Arouas, qui figure en quatrième position sur la liste, n'aurait pas justifié fiscalement de sa domiciliation dans le département.
Un recours a aussitôt été introduit par le FN devant le tribunal administratif de Marseille, qui pourrait statuer samedi sur cette invalidation. Si la décision préfectorale est confirmée par le tribunal, le FN aura 48 heures pour rectifier le tir.

 

Chômage

Le nombre des demandeurs d'emploi en France a baissé de 1,1% en janvier, un chiffre bienvenu pour le gouvernement à moins d'un mois du premier tour des élections régionales et cantonales. Toutefois, cette baisse est liée en partie aux modifications du régime d'indemnisation qui a entraîné la radiation de milliers de personnes des listes du chômage, souligne le ministère du Travail dans un communiqué.

Le chômage touche désormais 2,4 millions de personnes (-27.600), selon les données corrigées des variations saisonnières publiées jeudi par le ministère du Travail.

 

Bavure policière

Quatre policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Paris ont été mis en examen jeudi soir par le juge Claude Choquet du tribunal de grande instance de Paris pour 'violences volontaires' après l'interpellation d'un chauffard qui s'est achevée par une bavure, avec tabassage, et menace de sodomie selon l'automobiliste dont le pantalon a été baissé, selon plusieurs témoins.

Vincent Lafon, un commissaire qui a assisté à la scène, a pour sa part été mis en examen pour 'non-empêchementt d'un délit'.

Après deux jours de garde à vue à l'Inspection générale des services (IGS, police des polices), saisie d'une enquête, les quatre hommes sont ressortis libres du cabinet du juge.

Selon une source judiciaire, l'automobiliste de 27 ans, qui aurait refusé de se plier à un contrôle à Paris, a été pris en chasse par des policiers de la BAC de nuit parisienne. La course s'est terminée vers 5h30 sur une bretelle de l'autoroute A4, dans le Val-de-Marne. Arrêtée une première fois, la voiture a foncé sur trois policiers qui s'approchaient pour interpeller le chauffard. Tous trois ont été blessés. Le chauffard a repris la fuite, avant de perdre le contrôle de son véhicule. Quatre autres policiers ont approché la voiture accidentée pour interpeller l'automobiliste.

Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a pris la décision de suspendre le commissaire et le capitaine. 'Les actes qui ont été commis par des fonctionnaires de la BAC de nuit (de Paris) sont absolument inadmissibles', a déclaré la direction générale de la police nationale (DGPN).

 

 

International

 

Maroc

Une secousse sismique s'est produite ce mardi dans la région d'Al Hoceima, sur la côte méditerranéenne du Maroc. La magnitude a atteint 6,5 sur l'échelle de Richter et l'épicentre a été localisé dans le détroit de Gibraltar, à environ 300 km au nord-est de Rabat. Les secousses ont affecté principalement les localités de Im-Zouren et de Aït Kamra, région très  montagneuse et très difficile d'accès.

Ce tremblement de terre est le plus puissant et son lourd bilan, près de 600 morts, en ferait le plus meurtrier au Maroc depuis celui d'Agadir, sur la côte atlantique, qui avait rasé la ville et fait 12 000 morts le 29 février 1960.

Tandis que les opérations de sauvetage avaient pratiquement pris fin, à l'exception de certaines zones isolées, le gouvernement se préoccupait en ce jour de deuil national de venir en aide aux quelque 30.000 sans-abri en mal de nourriture, de vivres et de vêtements.

Les sinistrés, dénonçant la lenteur des secours et l’insuffisance de l’aide humanitaire, ont largement exprimé leur colère. Tout en reconnaissant 'des manquements et des défaillances' et en exprimant sa 'compréhension' devant la colère des habitants, le ministre de la Communication Nabil Benabdallah a estimé que les autorités faisaient des 'efforts immenses' pour répondre aux besoins.

Il a annoncé que le roi Mohammed VI se rendrait sur place samedi. Le souverain a ordonné au gouvernement d'accélerer son aide aux habitants du Rif, la chaine de montagnes du nord du pays la plus durement touchée par la catastrophe

 

Haïti

Alors que les deux filles du président Aristide ont quitté Haïti pour les Etats-Unis, les rebelles ont désormais investi une partie de la capitale Port-au-Prince après avoir pris possession de la moitié Nord du pays. L’opposition politique haïtienne souhaite l’intervention d’une force internationale d’interposition afin que revienne le calme. Mais, comme la rébellion armée, l’opposition politique exige le départ du président Jean-Bertrand Aristide à qui l’on reproche une gestion du pouvoir par la corruption.

Le président Aristide a perdu ses derniers soutient politique puisque les  Ministres des Affaires étrangères français et américains, M. Dominique de Villepin et  M Collin Powell, ont déclaré en terme diplomatique qu’une solution pacifique à ce conflit ne pouvait se trouver qu’avec le départ de président haïtien. 

 

Proche-Orient

Ce lundi, la Cour Internationale de Justice de La Haye a débuté ses auditions sur la légalité de la politique israélienne. Des milliers de palestiniens ont manifesté pour dénoncer cet 'apartheid' qui réduit le territoire palestinien à une simple enclave.

Bafouant le tracé de la ligne verte (qui désigne la frontière reconnue depuis 1967), la clôture grignote 14.5% de la Cisjordanie. Equipé de tours d'observation, caméras, barbelés, clôtures métalliques, tranchés..., le puissant dispositif sécuritaire est censé préserver des infiltrations de Palestiniens. Le mur a entraîné la confiscation de 10 000 hectares de terres, le déracinement d’oliviers, des villages coupés de leurs terres agricoles, des dizaines de milliers de palestiniens privés de toutes sortes de revenus.

Selon les autorités israéliennes, le mur constitue une mesure défensive afin d'éviter le passage de combattants, d'armes et d'explosifs au sein de l'Etat d'Israël

 

Ce vendredi, les forces israéliennes ont rasé 120 boutiques palestiniennes de la bande de Gaza après avoir découvert un tunnel utilisé par les Palestiniens pour pénétrer en territoire israélien.

L'opération a été menée par deux bulldozers de l'armée, soutenus par quatre chars, dans un quartier proche d'Erez, vaste zone industrielle israélienne située à la frontière avec la bande de Gaza, ajoutent les témoins en précisant qu'un avertissement sommaire avait été préalablement transmis aux propriétaires des boutiques.

Selon un porte-parole de l'armée israélienne, les commerces dissimulaient un tunnel d'une soixantaine de mètres menant à Erez, où travaillent près 3.000 habitants de la bande de Gaza.

 

 





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu