Connectez-vous S'inscrire






Archives

A la Une cette semaine

Rédigé par Zaïri Rachid | Samedi 29 Novembre 2003

Cette semaine a été marquée par la visite surprise et éclaire du Président américain, George W. Bush, à Bagdad pour partager la dinde de Thangsgiving avec une partie de ses troupes. Au même moment, on apprend que des enfants âgés de 12 ans sont détenus prisonniers à Guantanamo. Alors que la défense européenne se construit, à Naples, des délégations envisagent de se rendre lundi à Genève pour soutenir le projet de résolution de conflit au Proche-Orient, 'initiative Genève'. En France, l’actualité est fortement dominée par la polémique sur le port du voile. Alors que JP Raffarin projette de faire voter une loi pour interdire le port du voile à l’école, une jeune fille de 12 ans à été exclue définitivement de son établissement pour ce motif. Par ailleurs, les musulmans de France ont fêté l’Aïd El Fitr dans un climat d’islamophobie grandissant.



Cette semaine a été marquée par la visite surprise et éclaire du Président américain, George W. Bush, à Bagdad pour partager la dinde de Thangsgiving avec une partie de ses troupes. Au même moment, on apprend que des enfants âgés de 12 ans sont détenus prisonniers à Guantanamo. Alors que la défense européenne se construit, à Naples, des délégations envisagent de se rendre lundi à Genève pour soutenir le projet de résolution de conflit au Proche-Orient, 'initiative Genève'. En France, l’actualité est fortement dominée par la polémique sur le port du voile. Alors que JP Raffarin projette de faire voter une loi pour interdire le port du voile à l’école, une jeune fille de 12 ans à été exclue définitivement de son établissement pour ce motif. Par ailleurs, les musulmans de France ont fêté l’Aïd El Fitr dans un climat d’islamophobie grandissant.  

International

Irak :
C'est avec une casquette de base-ball sur la tête, que George Bush a débuté mercredi sur une route du Texas son long et très secret voyage en direction de Bagdad. Le projet de visite à Bagdad remonte en réalité au milieu du mois d'octobre. Le président, qui y tenait beaucoup, a dû attendre jusqu'au dernier moment le feu vert des services de sécurité. Seule une poignée de ses proches étaient au courant, dont son épouse Laura et ses deux filles. Bush, escorté de sa conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice, s'est discrètement éclipsé mercredi soir de son ranch à bord d'un véhicule aux vitres teintées. Arrivé à destination, George Bush, en veste militaire, fit alors son entrée dans le hangar de l’aéroport de Bagdad occupé par les troupes de la coalition, déclenchant les acclamations des soldats. 'Je cherchais juste un repas chaud à prendre quelque part', a dit le président. 'Merci de m'inviter à dîner.' Le président a partagé avec les soldats américains la dinde de Thangsgiving, fête préférée des Américains. Suivant de peu George Bush, Hillary Clinton est arrivée vendredi à Bagdad pour la journée.
Cette semaine a également été marquée par un attentat sanglant visant un commissariat au cœur de Bagdad, en face d’un quartier général de la coalition anglo-américaine. On dénombre plus d’une quinzaine de morts et plus d’une centaine de blessés.

Guantanamo :
Des enfants sont détenus sur la base américaine de Guantanamo à Cuba, a fait savoir, hier, le Directeur général du Comité international de la Croix-Rouge, Angelo Gnaedinger. Le CICR «mène des négociations confidentielles de haut niveau» à ce sujet avec Washington, a expliqué son directeur, en visite au Danemark, espérant que cette question «sera vite résolue».
Selon la presse danoise, des enfants de 12 ans figurent parmi les prisonniers de Guantanamo. Le directeur du CICR a appelé à une «clarification le plus rapidement possible» de la situation des quelques 650 prisonniers, originaires de 42 pays différents, détenus sans procès à Guantanamo depuis près de deux ans. La plupart ont été capturée pendant la guerre d'Afghanistan qui a suivi les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis. Washington ne respecte pas «les normes minima internationales requises pour la conduite de procès justes», a aussi dénoncé mardi l'un des plus célèbres juges britanniques, Lord Steyn. Le Pentagone a annoncé lundi avoir remis en liberté 20 prisonniers de Guantanamo pour les renvoyer vers leurs pays d'origine. Mais 20 autres détenus viennent de rejoindre la base, a ajouté le Pentagone. Les Etats-Unis se sont aussi engagés à ne pas leur appliquer la peine de mort.

Palestine :
Des personnalités du Proche-Orient lancent lundi prochain à Genève un projet de règlement du conflit au Proche-Orient baptisé 'Initiative de Genève', qui est rejeté par le gouvernement d'Ariel Sharon et soutenu du bout des lèvres par Yasser Arafat. Cette initiative de règlement du conflit a été élaborée par notamment un ancien ministre israélien, Yossi Beilin, et un membre du comité exécutif de l’OLP, Yasser Abed Rabbo. Une délégation française (Simone Veil, Bernard Kouchner, Théo Klein et Malek Boutih notamment) se rendra pour soutenir 'l’initiative Genève'.

Sommet à Naples :
La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont défini les bases d’une proposition commune sur la défense européenne. C’est ce qu’a déclaré vendredi à Naples le ministre des Affaires étrangères français Dominique de Villepin. 'Nous souhaitons que ce texte marque clairement l’engagement des Etats qui le souhaitent de s’engager dans la voie de la rationalisation et de développement des moyens de défense'a-t-il ajouté.

France :

Polémique sur le port du foulard :
Jean-Pierre Raffarin a laissé entendre vendredi que le gouvernement allait légiférer pour interdire le port du voile à l'école. 'La décision législative que nous choisirons sera bonne si elle protège les femmes, toutes les femmes, de toutes les contraintes du fondamentalisme', a déclaré le Premier ministre devant le conseil national de l'UMP. 'Ce sera pour moi le premier des critères de la disposition législative que nous proposerons', a ajouté M. Raffarin. 'C'est le point-clé', a souligné le Premier ministre. Il a insisté sur le message politique derrière le voile islamique. 'Disons-le clairement: il ne s'agit pas là de religion. Il s'agit d'imposer des contraintes sur les femmes, de faire en sorte qu'on puisse porter atteinte aux droits de la femme', a-t-il lancé. 'C'est cela que nous devons combattre en priorité'.

 

Exclusion d’une élève voilée :

Une élève de 12 ans, écartée des cours au collège de Thann (Haut-Rhin) depuis la mi-octobre parce qu'elle refusait d'enlever son foulard, a été exclue définitivement de l'établissement jeudi à l'issue d'un conseil de discipline, a annoncé à la presse le Dr Thomas Milcent, qui 'conseille' la famille depuis le début de cette affaire. L'adolescente a été exclue pour 'non-respect du règlement intérieur' du collège, qui prévoit que les élèves ne doivent pas porter un couvre-chef dans l'enceinte de l'établissement. L'élève, qui depuis le 13 octobre passait ses journées de cours dans l'enceinte du collège, s'était vue interdire depuis une semaine l'accès à l'établissement, 'à titre conservatoire'. La lettre par laquelle l'enfant et ses parents avaient été convoqués à ce conseil de discipline précisait également qu'on lui reprochait un 'prosélytisme aggravé' et un 'trouble à l'ordre public', selon M. Milcent.

Appel annulé à Lyon pour Nadjet Ben Abdallah :
La cour administrative d'appel de Lyon a annulé jeudi, pour vice de forme, un jugement du tribunal administratif qui suspendait une fonctionnaire portant le voile pendant ses heures de travail. Toutefois, les juges ont confirmé l'existence d'une 'faute' au regard 'des principes républicains de laïcité'. Devant le refus réitéré de Nadjet Ben Abdallah de retirer son voile, l'administration l'a en effet sanctionnée le 7 juillet 2003 en lui infligeant une suspension d'un an, sans traitement. La jeune femme, qui, dans l'exercice de sa profession, peut être amenée à être en contact avec le public, a également attaqué cette sanction devant le tribunal administratif de Lyon, mais ce dernier n'a pas encore examiné ce dossier.

Islamophobie :
Depuis le 11 septembre 2001, il ne se passe plus un jour sans que l’Islam et les musulmans fassent l’objet d’un article ou d’un reportage. Ces supports médiatiques sont le vecteur de déclarations violentes et racistes à l’endroit des citoyens français de confession musulmane. A coup de surenchère sensationnelle qui associe quasi systématiquement Islam et intégrisme ou Islam et terrorisme, ces médias s’adonnent  à une rage islamophobe. Constatant que depuis quelques mois, des actes de violence ont touché des symboles religieux musulmans, que des 'livres haineux' et certains médias appellent à la haine de l’Islam, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) - organe placé auprès du Premier ministre composé de représentants des associations et de l'administration - a cherché à savoir si un racisme spécifique touchait désormais les musulmans. Les faits de violence comme les réactions hostiles dans le débat sur la place de l'Islam dans la société française sont bien réels. Et les conclusions de l’étude de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH), qui devrait être publiée dans le rapport annuel en mars 2004, le confirment. Ainsi la CNCDH reconnaît l’existence d’un racisme anti-musulman, en constante augmentation. Pour les auteurs de cette étude, il s'agirait 'd'une peur irraisonnée et un rejet total de l'Islam à la fois comme religion, mode de vie, projet communautaire et culturel'.

 

Fête de l’Aïd dans un climat d’islamophobie :

Les 6 millions de musulmans de France ont fêté la fin du mois de Ramadan mardi dernier. Commencé le dimanche 27 octobre dernier, le jeûne de ce Ramadan 1424 aura duré 29 jours. Réuni la veille à l’occasion de la nuit du doute, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait annoncé la fête de l’Aïd El-fitr marquant la fin du jeûne. Aucune controverse ne fut soulevée. Tous les musulmans de l’Hexagone suivent désormais les dates du Conseil élu en avril dernier. Présidé par Dalil Boubacker, recteur de la Grande mosquée de Paris, le CFCM se pose désormais comme une référence nationale pour les musulmans de France.

Blocus dans les universités contre l’instauration de la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) :
Toute au long de la semaine dernière, les étudiants de six universités ont voté un appel à la grève pour protester contre l'harmonisation européenne des diplômes et le projet d'autonomie des universités. Rejoignant ainsi l’Université de Rennes 2, en grève depuis le 5 novembre, et Paris 13-Villetaneuse, depuis le 13 novembre. Face à ce mouvement de grogne, le ministre de l'Education nationale, Luc Ferry, a cédé sur le projet d’autonomie. Sans le dire explicitement, mais en assurant qu''aucun projet de loi' sur l'autonomie des universités n'était 'inscrit au programme de travail du gouvernement ni à l'agenda parlementaire', le ministre a donné gain de cause à une partie des revendications des étudiants grévistes.

Economie 

Croissance :
Les perspectives économiques de l'OCDE sont encourageantes. La reprise mondiale semble bien là. Si les Etats-Unis, le Japon et la Grande-Bretagne affichent un vif démarrage, la zone euro reste à la traîne. Paris et Berlin sont invitées à accélérer les réformes.

EDF :
Le commissaire européen à la concurrence, Mario Monti, envisage d'infliger une amende de près d'un milliard d'euros à EDF. Selon le quotidien «Le Monde» dans son édition datée de samedi, information confirmée par la porte-parole de la Commission européenne Tilman Lueder, le commissaire européen a proposé à ses 19 collègues de la Commission de demander le remboursement d'exonérations fiscales dont a semble-t-il indûment bénéficié EDF entre 1986 et 1997.

TGV :
La SNCF a célébré vendredi le premier milliard de voyageurs du TGV, mis en service il y a 22 ans, et qui constitue le fleuron de son développement technique et commercial. 'Le TGV a changé l'image de la France et a changé les Français', a affirmé le président de la SNCF Louis Gallois. Pour cette célébration du train à grande vitesse, la SNCF a fait visiter l'atelier d'entretien flambant neuf de Paris-Conflans, situé dans le sud-est de Paris, et la dernière rame TGV duplex.

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu