Connectez-vous S'inscrire






Société

7e Ramadania, dans la pure tradition JMF-Nantes

Rédigé par Ammar B. | Mercredi 1 Décembre 2004

Le Ramadania est devenu le rendez-vous culturel annuel de la Jeunesse Musulmane à Nantes. Lancé il y a sept ans, il fait désormais partie des traditions de la ville. L’édition 2004 est prévue pour le 18 décembre au cœur de la très moderne Cité des congrès. Un rendez-vous culturel haut en couleurs que les habitués ne veulent manquer sous aucun prétexte. Car depuis sa première édition, le Ramadania n’a pas déçu son public qui dépasse le cadre des seuls Musulmans. Le comité d’organisation de cette année n’entend pas déroger à la règle. La rencontre et le partage marqueront le Ramadania 2004.



Le Ramadania est devenu le rendez-vous culturel annuel de la Jeunesse Musulmane à Nantes. Lancé il y a sept ans, il fait désormais partie des traditions de la ville. L’édition 2004 est prévue pour le 18 décembre au cœur de la très moderne Cité des congrès. Un rendez-vous culturel haut en couleurs que les habitués ne veulent manquer sous aucun prétexte. Car depuis sa première édition, le Ramadania n’a pas déçu son public qui dépasse le cadre des seuls Musulmans. Le comité d’organisation de cette année n’entend pas déroger à la règle. La rencontre et le partage marqueront le Ramadania 2004.

Pour ceux qui connaissent le Salon annuel du Bourget (organisé par l’Union des organisations islamiques en France), le Ramadania de Nantes a des allures d’un Bourget miniature. Le cadre est un peu plus réduit, les visiteurs sont moins nombreux et le fond sonore est plus supportable. Mais la comparaison ne va pas plus loin, car le Ramadania porte incontestablement l’empreinte de JMF-Nantes qui en est l’organisatrice.

Section locale du mouvement JMF (Jeunesse musulmane de France), JMF-Nantes a pris le pari de l’action culturelle. Depuis plusieurs années, dans l’univers associatif français, cette association dont on entend peu parler, sort du lot. L’originalité de ses initiatives culturelles, la qualité de ses productions mais aussi l’ampleur de ses projets font de JMF-Nantes une association musulmane française pas comme les autres.

Au moment où certains acteurs associatifs musulmans de France se demandent si la musique est ' licite ou illicite ' en Islam, JMF-Nantes traque les jeunes talents dans ' les quartiers ' de la ville et de sa région. Comédiens, peintres, écrivains ou musiciens en herbe, les responsables de JMF-Nantes proposent leur savoir-faire, leurs moyens matériels et humains pour accompagner les jeunes dans la pratique de leur art. Grâce à l’action de JMF dans ' les quartiers ', nombre de jeunes gens ont trouvé la voie vers une atmosphère plus saine loin des bas fonds propices à toute forme de dérives. Pour ces jeunes et pour d’autres, le Ramadania est l’occasion de faire montre de leurs talents. Un espace ' Jeunes talents ' leur est réservé.

Pour le comité d’organisation, il s’agit avant tout de permettre aux nantais de se retrouver dans un cadre festif au lendemain du mois de Ramadan. Cette rencontre se veut aussi originale par le brassage des cultures que souhaitent les organisateurs. Le vœu annoncé est de faire du Ramadania 2004 une occasion de promotion de l’histoire partagée. Une manière de faire reculer l’ignorance, les préjugés et les amalgames qui sont à la source du racisme et de l’islamophobie.

Il semble alors naturel que le programme annonce un espace pour les ' Cuisines du monde ' où gastronomes et gourmets pourront découvrir, à défaut de retrouver, des senteurs et des saveurs souvent venues d’ailleurs. A ces plaisirs du palais, le Ramadania 2004 ajoute les joies de l’esprit en invitant l’Imam Tarek Brou, de la Mosquée de Bordeaux, dans un débat sur ' le devoir de mémoire '.

Un espace Expositions dédié aux acteurs commerciaux, un espace Engagement ainsi qu’un forum Humanitaire sont prévus. Comme dans les éditions précédentes, l’espace Enfants sera l’un des lieux passages appréciés par les plus jeunes. En quelques coups de maquillages, les animateurs ont vite fait de donner aux enfants une tête de chat ou de lion. De nombreux jeux sont à disposition sous la surveillance des animateurs.

1500 visiteurs sont attendus. Une équipe de 70 bénévoles est mobilisée pour faire de l’occasion une fête réussie.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu