Connectez-vous S'inscrire






Archives

256 détenus palestiniens libérés

| Vendredi 20 Juillet 2007

Aujourd'hui, Israël libérait plus de 250 Palestiniens détenus dans la prison de Ketziot, dans le sud d'Israël. Une libération présentée par Israël comme un geste destiné à renforcer M. Abbas face au Hamas qui a pris le pouvoir à la mi-juin à Gaza.



Renforcer Abbas

L'Etat juif s'est engagé à libérer environ 250 Palestiniens, essentiellement des membres du Fatah d'Abbas.

"Nous avons commencé à libérer 256 prisonniers, dont six femmes. Tous vont être transférés à Beitounya", près de Ramallah, en Cisjordanie, a indiqué à l'AFP Ian Domnitz, porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Ces libérations sont présentées par Israël comme un geste pour renforcer M. Abbas face au Hamas qui a pris le pouvoir à la mi-juin dans la bande de Gaza. A la suite de ce coup de force, l'OLP a chargé jeudi Mahmoud Abbas d'organiser des élections anticipées.

Peu avant 4h00

C'est peu avant O4H00 GMT qu'un premier contingent de quelque 120 détenus a quitté la prison de Ketziot.

C'est en tout 256 prisonniers, y compris six femmes qui doivent être libérées et conduits à Ramallah, en Cisjordanie, où ils seront reçus par M. Abbas, ont indiqué des sources israéliennes et palestiniennes.

Peu avant, menottés, ils avaient été extraits des cellules, mis en rang et leur identité avait été vérifiée par le directeur de l'établissement.

Sur la tombe de Yasser Arafat

Une fois arrivés à Beitounya, les prisonniers libérés seront conduits vers la Mouqataa, le quartier général de l'Autorité palestinienne à Ramallah ont indiqué des sources palestiniennes.

Les detenus doivent se recueillir sur la tombe du chef historique des Palestiniens, Yasser Arafat, dans la cour de la Mouqataa.

Des ouvriers ont dressé une énorme tente dans cette cour, où sont attendus des milliers de Palestiniens de Cisjordanie qui souhaitent saluer les détenus libérés.

Ces derniers appartiennent pour la plupart au Fatah de M. Abbas.

11.000 Palestiniens encore détenus

Abdelrahim Mallouh, 60 ans, est le prisonnier le plus en vue est le numéro deux du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP). Il a été condamné en avril 2004 à neuf ans de prison, dont deux avec sursis.

Le prisonnier purgeant la plus lourde peine est Mouhannad Jaradat, détenu depuis 1989 et condamné à 20 ans. Sa peine devait arriver à expiration le 27 septembre 2009.

102 membres du groupe ont purgé moins de la moitié de leur peine et 61 plus des deux tiers.

Aucun n'est impliqué dans des attaques ayant causé la mort d'Israéliens.

Au total, quelque 11.000 Palestiniens sont encore détenus par Israël.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu