Connectez-vous S'inscrire






Société

2007, je vote !

Rédigé par Nadia Sweeny | Jeudi 19 Octobre 2006

« 2007 je vote » est un projet. Un projet citoyen mis en place par des jeunes sportifs des quartiers de Créteil (94). Ce projet citoyen consiste à inciter les jeunes de ces quartiers et de tous les autres à aller s’inscrire sur les listes électorales et à s’exprimer durant les prochaines élections. Comment ? Simplement en diffusant le message durant les rencontres sportives, notamment de football en salle appelé « futsal », qui réunissent de plus en plus d’équipes de jeunes, souvent issus des quartiers dits « sensibles ».



2007, je vote !
Mardi 17, 21h : coup de sifflet, le projet est lancé, tee-shirt et badges à l’appui. Durant le match de futsal opposant Créteil au Kremlin Bicêtre, tous les joueurs portaient fièrement le maillot à l’effigie du nouveau logo : « 2007 je vote ». Comme un pied de nez à tous ceux qui pensent que les jeunes des quartiers ne sont ni engagés, ni responsables. « On m’a souvent fait la remarque que le logo ressemblait à celui du Front National parce qu’il y a le drapeau français dessus. Le parti d’extrême droite s’est approprié ce drapeau, alors qu’en fait il est à tous les français. Nous avons repris le drapeau français, parce qu’il nous appartient aussi. » déclare Abdelhak Mendli, président de l’association Créteil Parisienne Futsal Club (CPFC).


2007, je vote !

2007, je vote et toi ?

« C’est une très bonne initiative qui peut inciter les jeunes à se manifester. En plus nous avons un nouveau maillot avec un super logo et nous sommes fière de le porter. » Insiste Abdel Majid, joueur du CPFC. Pour sa part, Walid, 18 ans, lui aussi joueur de futsal pour l’équipe de Créteil, insiste sur son engagement : « Y a pas moyen, faut qu’on aille voter, même si il n’y a pas de politiciens qui représentent nos idées, on n’a pas le choix. » Tous les joueurs sont inscris sur les listes électorales.

Les sportifs du Kremlin Bicêtre sont du même avis que leurs adversaires d’un soir, contre qui ils ont remporté le match. « Nous allons reprendre le projet « 2007 je vote » de l’association de Créteil et tenter de le diffuser dans notre ville. » Explique Kamel Boufraine, président du club Kremlin Bicêtre United. « Les jeunes ne sont pas intéressés par la politique car ils sont ghettoïsés et qu’ils vivent cela comme une fatalité. Il n’y a pas de travail, pas de logement. Ils ont souvent vu leurs grands frères et grandes sœurs galérés. Ils sont préparés. » Rajoute-t-il. « Au Kremlin Bicêtre, notre club sportif compte à peu près 200 adhérents entre le futsal, la lutte brésilienne, le self défense féminin etc. Nous allons développer le projet au sein de notre club. D’autre part, nous aimerions entreprendre une « opération carte d’électeur » dans notre quartier, car trop d’habitants ne sont pas encore inscris sur les listes électorales. »

2007, je vote !
Durant ce match, dans le petit gymnase Paul Casalis à Créteil, quelques jeunes sont venus soutenir les deux équipes. « C’est une super bonne initiative. On est d’ailleurs venus pour les soutenir, ils nous ont invité pour ça. Nous allons aussi participer à leur projet. » Déclare Mourad, joueur de footsal dans l’équipe d’Arcueil. « Toute façon, on est obligé d’aller voter cette fois, faut dégager Sarko. » déclare Halim, lui aussi originaire d’Arcueil. Certains habitants de Créteil étaient aussi présents : « On ne veut pas revivre le même cauchemar qu’en avril 2002. Il faut qu’il y ait une prise de conscience » déclare Youcef, 25 ans, habitant de Créteil. « Malheureusement je pense pas que cette initiative servira à grand-chose. Les jeunes n’en ont rien à foutre de la politique. A mon avis, il y aura le même taux d’abstention. » Rajoute-t-il.

Equipe de Créteil Parisienne Futsal Club
Equipe de Créteil Parisienne Futsal Club

Le projet « 2007 je vote »

Le projet « 2007 je vote » est né il y a deux ans dans l’esprit de quelques joueurs et du président du « Créteil Parisienne Futsal Club ». « Les dernières élections présidentielles ainsi que les élections législatives nous on marquer par des records d’abstentions inégalés. Pour cela nous avons décidé de mettre en place une grande opération de sensibilisation. » Peut-on lire dans la présentation du projet. « Nous avons pour ambitions de passer notre message lors des différentes rencontres que nous seront amenés à disputer (championnat, coupe de France) avec la distribution de tracts, de badges et de tee-shirt floqués du message « 2007 je vote ». Un site Internet est aussi accessible : www.creteilfutsal.com/2007jevote

« Nous avons reçus des subventions et des aides diverses par les petites entreprises » explique Abdelhak Mendli, président de l’association sportive CPFC. « Avec l'argent récolté et l'aide de certaines entreprises, nous avons imprimé 5 000 badges et 200 tee-shirts » ajoute-t-il. Le projet ainsi que le logo n’ont absolument pas vocation à devenir un outil commercial ou politique. Les dirigeants sont très claire sur ce point : « nous ne voulons pas de reprises commerciale ou politique et on ne rigolera pas sur ce point. (…) On ne veut pas se ghettoïser, ni se positionner sur le plan politique. Certaines personnalités le font. Nous, nous ne surfons pas sur cette vague là. » Déclare le trésorier du CPFC, Kader Merbouh. L’association est aussi très attachée à la non récupération politique de ce projet : « Nous ne nous permettrons absolument pas de donner des consignes de vote. Chaque citoyen est libre de choisir par rapport à ses propres convictions, notre action a pour UNIQUE BUT DE SENSIBILISER AU VOTE et non pas d’orienter les votes. »


« Cette initiative m’a fait rencontrer des gens formidables dans les autres quartiers populaires. Des gens que je n’aurais peut être jamais eu l’occasion de rencontrer. » Témoigne Abdelhak. Cette action peut donc avoir un double effet dans ces quartiers dits « sensibles » : d’une part inciter les jeunes à s’exprimer lors du prochain vote présidentiel et donc s’impliquer dans la vie politique nationale, mais aussi les rassembler dans un but commun, et donc développer une dynamique à l’échelle locale. « Nous transmettrons le projet « 2007 je vote » à TOUS les citoyens et à TOUTES les associations sportives ou non, susceptibles de véhiculer le message afin qu’il produise un effet boule de neige et se termine par une avalanche de votants lors des prochaines élections. »





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu