Connectez-vous S'inscrire






Archives

12 millions d'élèves font leur rentrée

| Mardi 4 Septembre 2007

Aujourd’hui, prés de 12 millions d’élèves, scolarisés de la maternelle à la terminale, font leur rentrée. Une rentrée placée sous le signe de la nouveauté, avec par exemple l’instauration d’une étude gratuite dans certains collèges. Et pour le budget 2008, des suppressions de postes sont déjà prévues.



12 millions d'élèves font leur rentrée

Rentrée officielle

C'est la rentrée officielle mardi pour un peu plus de 12 millions d'élèves.

Pour cette rentrée 2007, 12.068.200 élèves seront accueillis par 878.947 enseignants, sans compter les 273.700 étudiants de BTS et de classes préparatoires, au sein de 67.077 écoles, collèges et lycées publics ou privés.

Hier, 136.000 écoliers avaient déjà retrouvé à Paris les bancs du primaire.

L’école après les cours

Présentant son programme de rentrée la semaine dernière, Xavier Darcos a mis l'accent sur trois thèmes: le renforcement du sport et des activités culturelles, une plus large scolarisation des enfants handicapés et l'instauration d'une étude gratuite.

Voulue par le président Nicolas Sarkozy, cette étude gratuite, qualifiée d'"école après les cours" par Xavier Darcos, proposera aux élèves concernés de bénéficier entre 16h et 18h d'une aide aux devoirs et aux leçons, ainsi que d'activités éducatives, culturelles et sportives. Près de 1 120 collèges de l'Education prioritaire bénéficieront cette année de ce dispositif, qui ne sera effectif qu'à la Toussaint.

Hier, le ministre de l'Education a annoncé sa volonté d'étudier la question de la suppression du samedi à l'école primaire. Il veut aussi faire en sorte que les épreuves du baccalauréat se déroulent ailleurs (gymnases, universités etc) que dans les établissements, afin de respecter le calendrier scolaire jusqu'en juillet.

Suppression de postes

Pour le budget 2008, 11.200 postes de professeurs devraient être supprimés, une "saignée" sans précédent selon les syndicats de l'Education, qui les poussent à préparer une riposte.

Le Premier ministre François Fillon a toutefois affirmé que Nicolas Sarkozy écrirait à l'ensemble des enseignants pour leur "témoigner de son soutien" et "livrer sa conception de l'école".




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu