Connectez-vous S'inscrire






Economie

12 médicaments retirés du marché

Rédigé par Bensilmane Hafida | Jeudi 21 Juillet 2005

L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) fait retirer du marché français plusieurs médicaments antibiotiques. La décision prend effet au 30 septembre prochain. Le motif invoqué pour justifier cette décisions peu courante et l’inefficacité de ces produits dans le traitement des infections ORL.



L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) fait retirer du marché français plusieurs médicaments antibiotiques. La décision prend effet au 30 septembre prochain. Le motif invoqué pour justifier ce retrait peu courante est l’inefficacité de ces produits dans le traitement des infections ORL.

 

Argicilline, Ergix Mal de Gorge, Locabiotal, Lysopaïne, Oropivalone, Pharmacilline, Solutricine, Tyrotricyl, Veybirol tyrothricine... ces spécialités administrées par le nez, la gorge et en bain de bouche ne seront plus disponibles dès la fin du mois de septembre.

 

L'inefficacité de l'antibiothérapie

 

Cette suppression est la conséquence d'une expertise lancée en 2003. A son terme, l'Afssaps a conclu à « l'inefficacité de l'antibiothérapie locale dans le traitement des rhinopharyngites, des angines, des infections buccales ou la prévention de leurs complications. » Au terme de son évaluation, l'Agence rappelle que la plupart des maladies ORL (rhumes, maux de gorge ou infections buccales) sont d'origine virale. En conséquence de quoi, l'usage d'antibiotiques se révèle non seulement inefficace mais peut aussi provoquer des résistances bactériennes.

 

L'antibiothérapie locale n'a ainsi pas démontré sa capacité à réduire les symptômes ni à prévenir les complications, estime-t-on à l’Afssaps. D'une part, les pathologies ciblées par ces médicaments sont le plus souvent d'origine virale et guérissent spontanément après quelques jours, les antibiotiques contenus dans ces médicaments ne sont donc pas utiles. D'autre part, ces antibiotiques locaux ne sont que peu ou pas efficaces pour lutter contre les bactéries responsables d'éventuelles complications. En outre, ils présentent un «risque de modification des flores commensales, avec installation d'une flore de substitution et une sélection de souches résistantes aux antibiotiques».


Un enjeu important de santé publique

 

La réévaluation de ces antibiotiques locaux s'inscrit dans le cadre du programme d'action national et européen sur le bon usage des antibiotiques. L'Agence rappelle que « l'utilisation rationnelle des antibiotiques constitue, en France, un enjeu important de santé publique, afin de préserver leur efficacité. » De nouveaux médicaments portant le même nom, mais ne contenant pas d'antibiotique, pourront, à l'avenir, être disponibles en pharmacie, selon l'Afssaps.
Il s'agit du Locabiotal 1%, de la Lysopaïne en comprimé, de l'Oropivalone bacitracine en comprimé, de la Pharmacilline 0,25 pour mille en flacon pulvérisateur, de l'Argicilline 0,05 pour mille en solution nasale, de la Pharmacilline 0,05 pour mille en solution nasale, de la Solutricine maux de gorge en comprimé (et les formules sans sucre et tétracaïne), de l'Ergix mal de gorge en comprimé, du Veybirol tyrothricine en solution pour bain de bouche et du tyrotricil en comprimé enrobé.


 Pour plus de détails : http://afssaps.sante.fr/htm

 






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu